Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse poursuit son entraide judiciaire avec l'Argentine

La Suisse a remis à l´ambassade d´argentine de nouveaux documents susceptibles de faire la lumière sur une affaire de pots-de-vin versés par IBM. Deux millions et demi de francs suspects ont déjà été découverts sur des comptes bancaires helvétiques.

L'Office fédéral de la justice (OFJ) a déposé vendredi à l'ambassade d'Argentine des documents recueillis à Genève. Ces pièces doivent permettre d'identifier les destinataires des versements frauduleux qui auraient été effectués par IBM-Argentine.

Buenos Aires accuse la filiale de la multinationale américaine d'avoir corrompu des employés de la Banque nationale argentine (BNA) pour s'assurer un contrat informatique d'une valeur de quelque 623 millions de francs. L'enquête concerne 20 personnes au total.

La première demande d'entraide avait permis le blocage 8,1 millions de francs en 1995 dans deux banques genevoises. L'argent avait été rapatrié en juin 1999. Auparavant, en mars 1998, Berne avait également remis des documents bancaires à la justice argentine.

Sur la base de ces informations, Buenos Aires a découvert 2,49 millions de francs suspects transférés sur des comptes bancaires suisses. Grâce à une demande d'entraide complétée, le juge genevois Michel-Alexandre Graber a pu saisir d'autres documents. Ceux-ci ont été remis vendredi à l'ambassade, après l'échec d'un recours déposé au niveau cantonal puis fédéral.

Le contrat litigieux avait été signé en 1994 par IBM-Argentine pour informatiser la banque et ses 524 succursales. Le contrat a été annulé depuis. Les dirigeants de la banque et de la filiale argentine de la multinationale américaine ont démissionné dès 1996.


swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×