Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse rate le coche mais reste dans le coup

Alex Frei n'a pas connu de réussite contre l'Eire

(swissinfo.ch)

Dans leur édition de jeudi, les quotidiens helvétiques sont plutôt indulgents avec l'équipe de Suisse de football malgré son match nul contre l'Eire mercredi.

Les commentateurs ne sont toutefois pas unanimes quant aux chances des Suisses de se qualifier pour le Mondial 2006 à l'issue des matches de barrage qui sont prévus en novembre.

«Entre espoir et déception», tel est le sentiment unanime des commentateurs au lendemain du match nul de la Suisse en Eire, synonyme de barrage et non de qualification directe pour la Coupe du monde en Allemagne.

A Dublin, «la Suisse a caressé son rêve sans parvenir à s'en saisir, peut-on lire dans l'éditorial de la 'Tribune de Genève'. La preuve que cette équipe a grandi se lit dans cette déception qui griffe tous les visages helvétique».

Et Daniel Visentini d'expliquer dans son commentaire que le travail entrepris depuis 1995 au sein de l'Association suisse de football porte aujourd'hui ses fruits.

'Le Matin' met, lui aussi, en évidence les progrès accomplis par l'équipe nationale. «La Suisse sait désormais qu'elle peut tutoyer l'élite continentale. Dans la perspective de l'Euro 2008, c'est plutôt rassurant... sinon encourageant.»

Sentiments partagés

A Genève, 'Le Temps' est partagé entre deux sentiments. «C'est l'éternelle histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein, àcrit-il.Face à un opposant dopé par la ferveur de tout un peuple, la 'Nati' a tenu le choc. Mais elle n'a pas su, dans le dernier quart d'heure, transformer l'une des trois balles de qualification qu'elle s'est procurée.»

Un joueur est à l'origine de ces regrets nourris. «En ratant deux occasions énormes, Alexander Frei a ainsi hypothéqué les chances helvétiques de disputer la prochaine Coupe du monde», écrit François Ruffieux dans son article publié dans '24 heures' et la 'Tribune de Genève'.

Et le journaliste de préciser qu'il peut paraître sévère d'accabler l'attaquant rennais, lui qui a tant apporté, depuis quelques saisons, à cette équipe.

De son côté, 'La Liberté' de Fribourg met en exergue ces nouvelles qualités qui caractérisent la Suisse: «conquérante, solidaire, énergique, généreuse».

La tête haute

«La Suisse peut trembler», titre en revanche la 'Berner Zeitung'. Le quotidien bernois est d'ailleurs le seul outre-Sarine a estimer qu'une qualification ne serait pas méritée. «L'équipe nationale n'a remporté aucune victoire contre l'un de ses concurrents directs», argumente-elle.

Le 'Bund' et le 'Tages Anzeiger' sont moins critiques. «Toujours dans le coup», s'exclament les commentateurs de ces deux quoitidiens alémaniques.

«La porte reste ouverte», poursuit le journal zurichois, qui demeure toutefois sceptique quant aux chances des Suisses de l'emporter à l'issue des matches de barrage. «Ce serait un exploit», souligne le 'Tages Anzeiger'.

De son côté, le quotidien de boulevard alémanique 'Blick' est plutôt élogieux à l'égard du onze helvétique: «La tête haute», écrit-il sobrement à sa Une pour qualifier la prestation de l'équipe de Köbi Kuhn.

Enfin, pour le 'Corriere del Ticino', le rendement insuffisant de l'attaquant Alexander Frei est au centre du débat: «La Suisse avait besoin d'un Frei opportuniste. Malheureusement, conclut le quotidien tessinois, Alex nous a trahi».

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

Les six équipes encore en course seront réparties dans deux pots lors du tirage au sort prévu vendredi à 12 heures à Zurich. C'est le classement FIFA qui fera foi.
Un second tirage désignera les équipes jouant le premier match à domicile.
Classement FIFA: 4. République tchèque, 8. Espagne, 12. Turquie, 37. Norvège, 38. Suisse et 45. Slovaquie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.