Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse s’incline face au Monténégro

Mirko Vucinic en petite tenue après son but.

(Keystone)

Lors des qualifications pour l’Euro 2012, la Suisse a été battue 1-0 par le Monténégro à Podgorica. Un but marqué par le capitaine Mirko Vucinic à la 68ème minute.

Après avoir qualifié l'équipe de Suisse pour la Coupe du monde 2010 malgré une défaite à domicile contre le Luxembourg, Ottmar Hitzfeld est condamné à un second exploit: hisser son équipe à l'EURO 2012 après avoir perdu ses deux premiers matches !

Quatre semaines après la défaite 3-1 à Bâle contre l'Angleterre, la Suisse s'est inclinée 1-0 à Podgorica devant le Monténégro. Cette défaite place la Suisse dans une situation déjà presque désespérée dans ce groupe G. Elle accuse désormais 9 points de retard sur les Monténégrins. Autant dire qu'elle n'a plus un seul droit à l'erreur pour espérer se qualifier.

Si elle a souvent conduit le jeu, la Suisse n'a pas livré le match que l'on était en droit d'attendre. Avec quarante-quatre minutes sans inquiéter une seule fois le gardien Mladen Bozovic. A défaut d'avoir entamé la partie sur des bonnes bases, les Suisses connaissaient pourtant deux minutes de folie avant la pause avec des occasions en or pour Alexander Frei, Gökhan Inler et Valentin Stocker. Mais à chaque fois, Bozovic pouvait imposer son véto.

Dans le vent de Podgorica, il n'était pas, à la décharge des deux équipes, vraiment facile de pratiquer un bon football. Dans ces conditions presque extrêmes, le public a toutefois pu admirer le tranchant de Vucinic. Joueur d'exception, l'attaquant de la Roma amenait à trois reprises le danger devant la cage de Marco Wölfli.

Ensuite, une occasion manquée de Pirmin Schwegler sur un service de Marco Streller, et le déchet accusé pas Xherdan Shaqiri et Alexander Frei n’ont pas permis aux Suisses de menacer le score. Conscient des lacunes de son équipe, Ottmar Hitzfeld lançait dans la bataille Tranquillo Barnetta et Eren Derdiyok.

Mais quelques secondes après l'introduction des deux joueurs de Leverkusen, exploitait à la fois une mauvaise relance de Scott Sutter, une erreur de Steve von Bergen et une sortie un peu trop hasardeuse de Wölfli, pour marquer.

«L'équipe s'est bien battue. Mais nous avons perdu trop de ballons. Le jeu vers l'avant a également laissé à désirer. Malgré tout, nous avons bénéficié de trois ou quatre occasions en or pour ouvrir le score. Mais on sent bien que nos attaquants n'ont plus marqué depuis longtemps.», a déclaré Ottmar Hitzfeld.

Ottmar Hitzfeld a trois jours devant lui pour redonner du mordant à son équipe.Un tout autre résultat qu'une victoire mardi à Bâle contre le Pays-de-Galles mettra la Suisse hors-jeu dans la course à la qualification.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.