Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse se mobilise pour le «cristal rouge»

Micheline Calmy-Rey (à d.) et Suzanne Mubarak s'étaient déjà rencontrées à Genève.

(Keystone)

Micheline Calmy-Rey est en visite au Proche-Orient afin de promouvoir l'adoption d'un emblème additionnel pour le Mouvement de la Croix-Rouge.

La ministre suisse des Affaires étrangères a rencontré samedi son homologue égyptien et la présidente du Croissant-Rouge local. Son périple passe également par Israël, la Palestine et le Liban.

En sa qualité d'Etat dépositaire des Conventions de Genève, la Suisse veut convoquer avant la fin de l'année une conférence diplomatique afin de décider de l'introduction d'un troisième emblème pour le mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Le nouvel emblème, qui s'ajouterait à la croix et au croissant rouge, serait un «cristal rouge», soit un carré rouge posé sur l'une de ses pointes sur fond blanc.

«Exempt de toute connotation nationale, religieuse ou culturelle», il serait à la disposition des sociétés nationales de secours ne voulant pas utiliser les deux symboles actuellement acceptés.

L'adoption de ce nouvel emblème permettrait au Magen David Adom (MDA) israélien d'intégrer le Mouvement, dont il n'a jamais fait partie parce que son signe distinctif, l'étoile de David, n'est pas reconnu.

Pour marquer son soutien au MDA, la Croix-Rouge américaine a suspendu depuis 2000 ses contributions à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge, soit environ sept millions de francs par an.

L'Egypte, Israël, La Palestine et le Liban

Afin de promouvoir l'emblème du «cristal Rouge», la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a pris son bâton de pèlerin pour un voyage de trois jours.

Samedi, Micheline Calmy-Rey a abordé cette idée lors de ses premiers entretiens menés au Caire avec son homologue égyptien Ahmded Abul Gheit. Elle s'est également entretenue de la question en compagnie de la première dame du pays et responsable du Croissant-Rouge local, Suzanne Mubarak.

Elle fera de même dimanche et lundi avec de hauts représentants du gouvernement israélien et de l'Autorité palestinienne, avant de se rendre lundi au Liban.

Condamnation des propos du président iranien

Par ailleurs, Micheline Calmy-Rey a fermement condamné les propos tenu lors d'une conférence à Téhéran par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et selon lesquels Israël devait être «rayé de la carte».

Il est incompréhensible pour la Suisse qu'un Etat membre des Nations Unies puisse défendre une telle position à l'égard d'un autre Etat membre des Nations Unies. L'ONU est une organisation fondée sur la coexistence pacifique des Etats, note le DFAE

swissinfo et les agences

Faits

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge regroupe 181 sociétés nationales.
Avec le CICR, elle forme le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge.
A l'heure actuelle, le Mouvement ne reconnaît pas officiellement la société nationale des secouristes israéliens.

Fin de l'infobox

En bref

- Les Conventions de Genève et leurs Protocoles additionnels font partie du droit international humanitaire, un ensemble de garanties judiciaires qui se rapportent à la manière de conduire la guerre.

- Ils protègent tout particulièrement les personnes qui ne participent pas aux hostilités ainsi que celles qui ne prennent plus part aux combats.

- Les Conventions et leurs Protocoles prévoient que des mesures seront prises pour prévenir les infractions graves ou y mettre un terme. Les auteurs de ces infractions doivent être punis.

- Plus de 190 gouvernements ont adhéré aux Conventions

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.