Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse vient en aide aux victimes du cyclone Sidr

La destruction des routes a rendu difficile la distribution de l'aide.

(Keystone)

Au Bangladesh, le bilan du cyclone Sidr ne cesse de s'alourdir. Plusieurs milliers de personnes ont perdu la vie et des millions d'autres sont sans abri.

La communauté internationale se mobilise. En Suisse, la Direction du développement et de la coopération (DDC) et les organisations caritatives ont débloqué des fonds d'urgence.

Alors que le bilan du cyclone Sidr grossit d'heure en heure, les autorités du Bangladesh avaient déjà annoncé samedi qu'elles s'attendaient à «plusieurs milliers de morts.»

Pour sa part, le gouvernement s'en tenait dimanche au chiffre officiel de 2217 morts. Le président de la société du Croissant-Rouge bangladais Abdur Rab a néanmoins indiqué que 3000 décès avaient pu être «confirmés». Au total, il s'attend à ce que le nombre de victimes du cyclone se situe entre 5000 et 10'000.

Sur le terrain, les sauveteurs s'attendent en tout cas à trouver des milliers de cadavres à mesure qu'ils progressent dans chaque district ravagé et coupé du monde suite au passage de vents pouvant atteindre 240 km/h.

Mort et désolation

Les secouristes «avancent lentement dans les régions isolées, presque obligés de couper les arbres» couchés en travers des routes dans des districts rayés de la carte, a expliqué Douglas Casson Coutts du Programme alimentaire mondial (PAM).

Sur son passage, Sidr n'a semé que mort et désolation, balayant des dizaines de milliers de maisons en pisé, en bambou ou en paille. Il a fait des milliers de blessés. Et des millions de sinistrés, qui n'ont pour l'instant reçu aucun secours, souffrent de la soif et de la faim.

Au moins «900'000 familles sont dans le besoin», soit sept millions de personnes, a affirmé Shafiquzzaman Rabbani de la Croix-Rouge bangladaise.

Aide suisse

Sur le plan de l'aide d'urgence, la communauté internationale s'est engagée en faveur du Bangladesh. L'Union européenne (UE) a mis 1,5 million d'euros à disposition. L'Allemagne a de son côté annoncé une aide de 700'000 euros. Quant aux Etats-Unis, ils ont débloqué 2,1 millions de dollars et ont envoyé deux navires.

De son côté, la Suisse va envoyer plus de 850'000 francs à titre d'aide d'urgence. L'agence gouvernementale de développement et de coopération (DDC) a débloqué 200'000 francs. De concert avec la Croix-Rouge suisse (CRS), qui a dégagé 250'000 francs, la DDC entend soutenir les efforts du Croissant-Rouge bangladais.

Le coordinateur régional de la DDC pour l'aide humanitaire, installé à Bangkok, va par ailleurs épauler dès dimanche le Bureau de coopération suisse à Dacca, a indiqué la DDC.

Acheminement difficile

Les œuvres caritatives helvétiques telles que l'Entraide protestante suisse (EPER) ou Caritas vont également envoyer 300'000 francs pour acheminer des biens de première nécessité et des abris. Toutes deux travaillent avec leurs partenaires sur place.

Enfin la Chaîne du Bonheur a quant à elle réanimé son compte «Intempérie Asie» pour les victimes du cyclone. Elle a en outre mis immédiatement 100'000 francs à disposition de ses partenaires pour l'aide d'urgence.

Dans son communiqué, elle relève que la distribution de l'aide est désormais «difficile» car les infrastructures de communication, tels que les route et les canaux, ont été en grande partie détruits par le cyclone.

swissinfo et les agences

Faits

Régime politique: république populaire.
Territoire: 148'000 km2.
Capitale: Dacca.
Habitants: 144 millions.
Population: Bengalis, 98%; Biharis, 2%.
Religions: musulmans, 88%; hindous, 11%; bouddhistes, chrétiens et autres, env. 1%
Langues nationales: bengali, anglais (langue commerciale et d'enseignement), autres.
Produit intérieur brut (PIB) par habitant: USD 420,03.
Colonie suisse: 48 personnes.

Fin de l'infobox

Sidr

Le cyclone Sidr s'est abattu sur le Bangladesh jeudi.

Formant une impressionnante masse blanche de près de 500 km de diamètre, il a balayé avec des vents de 240 km/h les districts côtiers, près de la frontière avec l'Etat indien du Bengale occidental.

Le cyclone est entré au Bangladesh par l'immense réserve naturelle des Sunderbans, provoquant un désastre écologique. Inscrite au patrimoine mondial de l'humanité, cette mangrove abrite des milliers d'espèces d'animaux rares.

Cela fait plus de dix ans que le Bangladesh n'avait pas été ravagé par une tempête aussi dévastatrice que Sidr. En 1970, un ouragan avait fait un demi-million de morts. En 1991, un raz-de-marée avait tué près de 140'000 personnes.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.