Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Turquie bat la Suisse 2 à 1

(Keystone)

Le match Suisse-Turquie, mercredi soir à Bâle, s'est déroulé sous une pluie battante et s'est conclu par un 2-1 en faveur de la Turquie. Tous les espoirs suisses pour la suite de l'Euro sont brisés.

Des trombes d'eau. Un terrain transformé en marécage. Des joueurs qui patinent sur un gazon gorgé d'eau. Le ballon freiné par des flaques géantes. Et une ambiance électrique pour ce match plus qu'attendu, par les Turcs comme par les Suisses.

A la 32e minute, c'est l'attaquant suisse Hakan Yakin qui ouvre le score. Yakin qui reprend brillamment un service de Derdiyok. Deux minutes plus tard, le meneur de l'équipe de Suisse manque une belle occasion de marquer . On en restera donc à 1-0 jusqu'à la mi-temps...

Après la pause, la pluie a cessé de tomber, mais le terrain reste trempé comme une soupe. Et à la 56ème, la Suisse retombe de haut... Kahveci Nihat envoie un centre de la gauche à l'intention de Semih Sentürk, qui marque de la tête.

Un deuxième but turc suivra... à la 3ème minute du temps additionnel. C'est Arda Turan qui réalise ce tir que tous les Suisses redoutaient et que pas mal pressentaient. Espoirs helvétiques détruits.

«Risque moyen»

Une marée rouge et blanche a déferlé sur toute la Suisse, Bâle en tête, mercredi soir. Au Stade St-Jacques et devant les écrans des fanzones, des UBS Arena et de centaines de salles et bistrots, des centaines de milliers de Suisses ont soutenu leur équipe.

Les supporters turcs, qui portent les mêmes couleurs, se sont fondus dans la masse. Dans un excellent état d'esprit, à l'image de ces supporters arborant un T-shirt rouge muni d'une croix et d'un croissant. A Bâle, les autorités ont fait état de 10.000 Turcs en provenance d'Allemagne et d'un millier venant directement de Turquie.

Le match était qualifié de «à risque moyen». A noter toutefois que c'était la première fois que les deux équipes se retrouvaient face à face depuis la rencontre houleuse de novembre 2005 à Istanbul. Le défenseur suisse Stéphane Grichting avait alors été frappé et blessé dans les accrochages qui avaient suivi ce match de qualification pour la Coupe du monde.

Pessimisme en Turquie et doute en Suisse

Victoire turque à Bâle... A quelques heures du match contre la Suisse, le moral turc n'était pourtant pas au beau fixe: «Dernier Tango à Bâle», titrait mercredi le journal «Vatan».

Après la défaite de l'équipe turque samedi contre le Portugal 0 à 2, le moral était entamé. C'est «tout ou rien», résumait la presse turque. «L'équipe joue son sort», analysait pour sa part le «Sabah». La Turquie doit tout entreprendre pour ne pas devoir faire ses bagages, commentait le «Radikal»...

A noter qu'en Suisse, si l'espoir demeurait, la défaite du samedi 7 juin contre la République tchèque, ainsi que la blessure du capitaine de l'équipe, Alex Frei, n'avaient pas particulièrement rehaussé la cote de l'équipe de Suisse.

Suisse-Turquie, deux équipes échaudées, blessées, qui ne pouvaient que jouer, ce soir, leur va-tout. Malgré son engagement réel, l'équipe de Suisse n'a pas su l'emporter.

swissinfo

Composition des équipes

Suisse: 1-Diego Benaglio; 5-Stephan Lichtsteiner, 20-Patrick Müller, 4-Philippe Senderos, 3-Ludovic Magnin; 19-Valon Behrami, 8-Gokhan Inler, 15-Gelson Fernandes, 16-Tranquillo Barnetta; 10-Hakan Yakin; 12-Eren Derdiyok.

Turquie: 23-Volkan Demirel; 22-Hamit Altintop, 15-Emre Asik, 2-Servet Cetin, 3-Hakan Balta; 10-Gokdeniz Karadeniz, 11-Tumer Metin, 7-Mehmet Aurelio, 14-Arda Turan; 17-Tuncay Sanli, 8-Nihat Kahveci.

Arbitre: Lubos Michel (Slovaquie)

Fin de l'infobox

L'autre match du jour

Le Portugal, l'un des favoris de l'Euro 2008, s'est rapproché mercredi des quarts de finale de l'épreuve à la faveur d'une solide victoire sur la République tchèque à Genève (3-1), lors du deuxième match des deux équipes dans le groupe A.

Les trois buts portugais sont à mettre au crédit de Deco (8e), Cristiano Ronaldo (63e) et Quaresma (90e). Les Tchèques ont répliqué par Libor Sionko (17e).

Cette victoire permet à la formation portugaise de prendre seule la tête de la poule et d'être pratiquement assurée de disputer les quarts de finale.

Fin de l'infobox

Les événements de 2005

Appelées à jouer leur place au Mondial 2006 en Allemagne sur deux matches de barrage, la Suisse et la Turquie s'étaient affrontées à Berne et à Istanbul. Les deux rencontres avaient été entourées de nombreux problèmes.

Lors du match aller à Berne, l'hymne national turc avait été sifflé. Au retour à Istanbul dans un stade surchauffé, les Suisses avaient été physiquement agressés jusque dans les vestiaires après le match.

Des joueurs des deux équipes ainsi que des officiels avaient été sanctionnés par la FIFA.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.