Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Lavaux en bonne voie vers l'Olympe du patrimoine mondial

Les côtes de Lavaux offrent une vue magnifique sur le lac et les Alpes...

(swiss-image)

Le vignoble vaudois de Lavaux est en bonne voie pour devenir patrimoine mondial. Le Conseil international des monuments et des sites recommande de l'inscrire au registre de l'UNESCO.

La décision définitive sera prise à fin juin. Lavaux, partie de la rive nord du Léman entre Vevey et Lausanne, est sur les rangs depuis décembre 2005.

La Suisse vient de recevoir un préavis positif pour la candidature de Lavaux. En attendant la décision définitive, le rapport du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), qui a procédé à l'analyse du dossier après une visite sur place en août 2006, équivaut à la meilleure recommandation.

«Nous partons avec la meilleure base possible», s'est réjoui lundi Oliver Martin, de l'Office fédéral de la culture.

Une dimension politique

Une certaine incertitude demeure toutefois: la décision définitive reviendra au comité, organe composé de 21 Etats parties de la Convention du patrimoine mondial.

Il se réunira les 27 et 28 juin en Nouvelle-Zélande pour examiner au total 44 candidatures, dont celle de Lavaux. Selon Oliver Martin, «la décision comporte aussi une dimension politique. Des voix critiques pourraient s'élever, car l'Europe est déjà surreprésentée sur la liste de l'UNESCO».

Le site des rives vaudoises du Léman comprend notamment 800 hectares de vignes en terrasse et quatorze bourgs. L'idée d'inscrire le vignoble de Lavaux au patrimoine de l'UNESCO a vu le jour en 1999 au niveau cantonal. La Suisse a déposé le dossier en décembre 2005 à Paris.

Grande fête déjà prévue

Président de l'Association pour l'inscription de Lavaux au patrimoine mondial (AILU), Bernard Bovy se montre optimiste. A ses yeux, «les augures sont bons».

Que Lavaux soit accepté ou non sur la liste de l'UNESCO, l'AILU a d'ores et déjà prévu d'organiser une grande fête le 22 septembre prochain pour remercier tous ceux qui ont travaillé à promouvoir cette candidature.

Le vignoble du Lavaux est protégé par les dispositions légales communales, cantonales et fédérales. Les Vaudois l'ont même inscrit dans leur Constitution.

Une inscription au registre de l'UNESCO n'entraînerait pas l'ajout de dispositions spéciales de protection, mais sensibiliserait l'opinion au maintien des biens culturels et naturels de ce paysage. Elle encouragerait aussi le développement harmonieux des 14 communes formant ce territoire.

Un vignoble de plus

En cas de succès, Lavaux ne serait pas le premier vignoble à faire partie du patrimoine mondial.

C'est déjà le cas de la région de Tokaj en Hongrie, de celle de la Wachau en Autriche et d'une partie de la vallée de l'Elbe, près de Dresde en Allemagne.

En Suisse, six sites sont déjà inscrits sur la liste de l'UNESCO, soit la vieille ville de Berne, le couvent de Saint-Gall, le couvent bénédictin de Saint-Jean-des-Sœurs à Müstair (tous inscrits en 1983), les châteaux de Bellinzone (en 2000), la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn (en 2001), et le Monte San Giorgio (en 2003).

La candidature du «chevauchement principal» de Glaris, une singularité tectonique, a été déposée en 2004.

swissinfo et les agences

Patrimoine mondial

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l'identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l'humanité.

A ce titre, elle a adopté en 1972 une Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, ratifiée à ce jour par 180 Etats, dont la Suisse (en 1975).

La liste du patrimoine mondial comprend actuellement 830 sites, soit 644 biens culturels, 162 biens naturels et 24 sites mêlant les deux aspects. Ils se répartissent entre 138 pays, parmi lesquels l'Italie est le mieux représenté (43 sites).

L'UNESCO a également créé une liste de réserves de biosphère, riche à ce jour de 507 sites, dans 102 pays. En Suisse, le Parc National (dans les Grisons) et la région lucernoise de l'Entlebuch en font partie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×