Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Canada était trop fort pour la Suisse

Justin Williams (en rouge) aux prises avec le Suisse Sandy Jeannin.

(Keystone)

L'aventure des hockeyeurs suisses aux Mondiaux de Moscou s'est terminée au stade des quarts de finale, par une défaite 5 à 1 contre le Canada.

La sélection helvétique n'est pas parvenue à rééditer son exploit des Jeux olympiques de Turin, où elle avait pris le meilleur sur l'équipe à la feuille d'érable.

Les demi-finales du Championnat du Monde restent un objectif inaccessible pour la Suisse. A Moscou, après cette lourde défaite face au Canada, elle termine au 8e rang et ne voit guère d'espoirs de s'améliorer dans les années à venir.

Pour son dernier match du tournoi mondial, la Suisse n'a pas pesé lourd face aux pros de la NHL. Comme le rappelait le capitaine suisse Mark Streit sur le chemin des vestiaires: «Pour espérer accrocher un grand du top-4, il faut livrer un match parfait. Ce ne fut pas le cas, loin de là».

Simplement pas le niveau

Les couacs individuels ont précipité la défaite. Après 15 minutes dominées par les Canadiens mais souvent sauvées par les parades de Jonas Hiller, impeccable dans ses buts, Julien Vauclair et Sandy Jeannin rataient coup sur coup leur dégagement. Leurs loupés faisaient le bonheur de Matthew Lombardi (Calgary Flames), qui pouvait ouvrir la marque d'un tir en back-hand (16e).

Dans un autre genre, Della Rossa manquait totalement de technique sur un excellent travail de Sprunger sur l'aile gauche. Le Bâlois n'avait qu'à soulever le palet pour battre le portier Roloson (Edmonton Oilers). Au lieu d'obtenir l'égalisation, il tirait sur la jambière du gardien canadien (26e).

Ce genre d'occasions gâchées vient souligner le manque de qualité technique de certains attaquants helvétiques. «Vous savez, si nous voulons vraiment rivaliser avec les grands, il ne nous faut pas quatre joueurs en NHL mais 50 ou 100», relevait un brin amer Mark Streit.

Pénalités coûteuses

En attendant, la Suisse devra faire avec et se contenter d'assurer sa place chaque saison en quarts de finale. Cette année, elle n'a fait que de la figuration contre les grands à l'exception d'une défaite honorable contre la Finlande (2-0).

Face au Canada, le revers a pris une certaine proportion parce que les Suisses ont accumulé les pénalités et les bêtises. Ainsi, sur le 2-0, Blindenbacher s'est fait balader par le vétéran Myers (St-Louis Blues).

Après la réduction du score par Di Pietro d'un tir puissant 38'' après le but canadien, Ambühl a écopé d'une punition vraiment inutile alors que le palet était dans le camp adverse et que Bezina chauffait déjà le banc.

A 5 contre 3 et après un temps mort demandé par le coach canadien, Rick Nash se rappelait au bon souvenir des Suisses en assurant le 3-1.

Sprunger, la découverte

Comme face à la Slovaquie en 2003 et 2004 ou face à la Suède en 2005, la Suisse échoue donc aux portes du top-4.

Et par rapport à son quart perdu 3-5 contre le Canada en 2000 à St-Pétersbourg, la sélection helvétique a fait bien moins bonne figure, malgré une préparation optimale. Mais cette année-là, le capitaine s'appelait Reto von Arx et jouait aux côtés de Riesen. Ceci explique sans doute cela.

Dans ce combat physique face aux Canadiens, il n'y avait pas beaucoup de Suisses capables de porter le puck comme Wichser, Streit ou Sprunger. L'attaquant de Fribourg Gottéron est bien la découverte de ce Mondial dans le camp suisse.

swissinfo et les agences

En bref

Depuis plusieurs années, la Suisse n'est pas parvenue à dépasser le stade des quarts de finale d'un Championnat du Monde de hockey sur glace. En 1998, elle avait terminé quatrième du tournoi, disputé entre Zurich et Bâle.

Il faut remonter aux années 50 pour trouver la Suisse sur un podium mondial. En 195, 1951 et 1952, elle a terminé troisième.

Aux Jeux de Turin en 2006, la Suisse a fini sixième du tournoi, son second meilleur résultat olympique de tous les temps. Elle avait alors réussi à battre le Canada, sur le score de 2 à 0.

En 2009, les Championnats du Monde se disputeront en Suisse, entre Berne et Zurich.

Fin de l'infobox

Les matches de la Suisse à Moscou

Suisse – Lettonie 2-1
Suisse - Italie 2-1
Suède – Suisse 6-0

Suisse – Finlande 0-2
Suisse – Danemark 4-1
Russie – Suisse 6-3

Quarts de finale
Canada – Suisse 5-1

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×