Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le FC Bâle nourrit ses ambitions européennes

Vainqueur 1-0 de Cluj lors de la 5e journée de la Ligue des champions, le FC Bâle a assuré l'essentiel, à savoir la troisième place du groupe E synonyme de 16e de finale de l'Europa League. La soirée aurait même pu être plus belle, si l'AS Rome, menée 2-0 par le Bayern, ne s'était pas finalement imposée 3-2.

La donne est simple: Bâle doit l'emporter à Munich le 8 décembre et espérer un revers de la Roma à Cluj. Tel est le seul scénario qui offrirait aux Rhénans une première qualification pour le top 16 de la Ligue des champions, après deux tentatives infructueuses (2002/03 et 2008/09).

Ce succès, le FCB le doit avant tout à sa parfaite entame de match. En manque de résultats et au cœur d'un scandale en Roumanie, Cluj a été complètement étouffé par des Rhénans conquérants et nettement supérieurs athlétiquement. La preuve par les chiffres: 25 minutes de jeu, 70% de possession de balle pour le champion de Suisse, 7 tirs à 0, un but.

L'artificier se nomme Federico Almerares, normalement quatrième dans la hiérarchie des attaquants bâlois mais aligné d'entrée grâce aux blessures de Streller et Zoua, voire même de Chipperfield. Or l'Argentin, souvent à l'infirmerie, n'est pas homme à laisser passer sa chance, puisqu'il a marqué trois fois en quatre titularisations cette saison en Super League. L'ancien junior de River Plate s'est cette fois-ci montré le plus prompt à bondir sur un tir écrasé d'Inkoom pour prendre à défaut une défense roumaine bien trop passive (15e).

Malgré le forfait de dernière minute de Huggel (problèmes de dos), le champion de Suisse n'a pas eu à trembler, la paire Yapi-Cabral ayant livré une honnête prestation dans l'axe du milieu de terrain. Heureusement quand même que Culio, qui a confirmé, comme à l'aller, être le meilleur footballeur de Cluj, s'est retrouvé trop isolé dans la formation de Sorin Cartu pour véritablement bousculer un FC Bâle qui a eu tendance par la suite à se satisfaire de ce score et à reculer. Et, c'est bien connu, personne n'est jamais à l'abri d'une mauvaise surprise.

D'autant que le champion de Suisse a eu plusieurs occasions de doubler la mise, manquant parfois de réussite, comme quand Piccolo a suppléé son gardien sur un essai de Frei (17e) ou quand sur la frappe de Tembo, légèrement déviée, le ballon a terminé sa course sur la transversale de Nuno Claro (60e). Frei a même cru avoir inscrit son 7e but de la campagne (dont 2 en qualifications) à la 73e, avant d'être justement sanctionné pour une position de hors-jeu de quelques centimètres.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.