Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le FC Zurich défend son titre

Après celui obtenu en mai dernier, le FC Zurich se battra pour un nouveau titre.

(Keystone Archive)

Couronné lors de l'ultime journée du dernier championnat, le FC Zurich fait figure de favori de la nouvelle saison qui débute. Comme Bâle, Young Boys et Grasshoppers.

Le FC Sion, vainqueur de la Coupe de Suisse et néo-promu parmi l'élite, est la seule équipe latine en Super League cette saison.

Il y a un peu plus de deux mois, le 13 mai pour être précis, le FC Zurich avait ravi, sur le fil, le titre de Champion de Suisse au FC Bâle au Parc Saint-Jacques.

Invaincus sur leur pelouse depuis 59 matches, grands dominateurs du football suisse depuis 2001, les Rhénans s'étaient effondrés dans les ultimes secondes de cette dernière rencontre de la saison.

Sous une pluie battante, le Roumain Iulian Filipescu avait porté l'estocade et permis à l'un des plus anciens clubs de football de Suisse de décrocher le dixième sacre de son histoire.

Un match épique, un succès à l'arraché.... Malheureusement terni par des débordements sans précédant déclenchés par des hooligans quelques secondes après le coup de sifflet final.

Cinq équipes pour le titre

Après une courte pause bien remplie par la Coupe du monde, Zurich et Bâle restent les favoris du nouveau championnat. Les deux clubs risquent pourtant d'être un peu moins forts que l'an dernier.

Bâle n'a pas compensé le départ de plusieurs joueurs-clés – notamment Pascal Zuberbühler (West Bromwich Albion, seconde division anglaise), David Degen (Borussia Mönchengladbach) et Mathias Delgado (Besiktas Istanbul) - pour des championnats étrangers.

De son côté, le FC Zurich pourrait bien voir quelques-uns de ses pions essentiels comme Keita, Rafael ou Xavier Margairaz quitter le navire en cas d'échec sur la scène européenne. Les joueurs de l'entraîneur Lucien Favre affronteront, début août, les Autrichiens de Salzbourg en match de qualification pour la Ligue des Champions.

A noter qu'en raison des rénovations du Letzigrund, le FC Zurich disputera ses rencontres à domicile quelques centaines de mètres plus loin, dans le stade de son grand rival des bords de la Limmat, Grasshoppers.

Après une saison décevante, les «Sauterelles» ont passablement renouvelé leur effectif et pourraient bien, cette fois, occuper le haut du tableau. Mais, sur le papier, les deux grands gagnants du marché des transferts sont sans conteste les Young Boys de Berne et le FC Saint-Gall.

Le club de la capitale – finaliste malheureux de la Coupe de Suisse – s'est renforcé avec les arrivées du Portugais José Delfim en provenance de l'Olympique de Marseille et de l'Australien Ljubo Milicevic, ancien joueur du FC Thoune.

Le FC Saint-Gall a, pour sa part, sensiblement renforcé son secteur offensif et s'est mis à l'heure argentine. Avec Aguirre, Gelabert, Mendez et Garat, les 'Brodeurs' comptent en effet quatre joueurs de ce pays d'Amérique du Sud dans leurs rangs.

Des néo-promus aux dents longues

Les cinq autres équipes de Super League semblent destinées à jouer contre la relégation. Thoune, Aarau et Schaffhouse voient donc d'un fort mauvais œil les ambitions affichées par les deux néo-promus.

Lucerne, champion de Challenge League et le FC Sion (vainqueur de Neuchâtel Xamax en barrage) n'ont pas reculé devant les sacrifices financiers pour présenter des équipes de qualité.

Seule équipe latine de l'élite du football suisse, le FC Sion a notamment fait appel à deux joueurs ayant participé à la Coupe du monde en Allemagne avec leur sélection nationale: le défenseur angolais Kali et l'attaquant costaricain Alvaro Saborio.

Entraîné par l'ancien capitaine de l'équipe de Suisse Ciriaco Sforza, les Lucernois compteront, quant à eux, sur la classe de Mario Cantaluppi qui vient de vivre deux saisons fastes avec le club allemand de Nuremberg.

La Bundesliga allemande, dans lequel évoluent de nombreux joueurs suisses, ne reprendra pas avant début août. Les Suisses d'Italie et d'Angleterre ne recommenceront pas, quant à eux, avant la mi-août.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Les premiers matches du championnat de Suisse de football de Super League (élite suisse) ont lieu mercredi soir.
Le champion de Suisse en titre, Zurich, se rend chez le néo-promu Lucerne.
La Challenge League (seconde division) recommence pour sa part vendredi et samedi (mis à part le derby neuchâtelois entre La Chaux-de-fonds et Xamax qui se jouera mercredi).

Fin de l'infobox

En bref

- Alors que l'élite du football suisse reprend le championnat national mercredi, l'association suisse se frotte les mains. Le nombre de licencié(e)s atteint en effet 231'149, un chiffre jamais atteint jusqu'ici.

- Depuis la Coupe du Monde 1994 aux USA, le nombre de licenciés n'a cessé d'augmenter au sein des quelques 1'400 clubs de football du pays et la folie entourant l'équipe nationale cette année ne fait que confirmer l'intérêt grandissant pour ce sport.

- Le FC Bâle jouera ses deux premiers matches de la saison à domicile à huis-clos suite aux débordements qui ont suivi le dernier match de la saison au Parc Saint-Jacques (Bâle-Zurich) et qui avaient fait 131 blessés. Le club s'est également acquitté d'une amende de 80'000 francs suisses.

Fin de l'infobox


Liens

×