Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le foot, la guerre ou la paix?

«Le sport ne doit pas être considéré comme une répétition de la guerre, mais comme substitution de la guerre. Et moi, je crois, en effet, que tant qu'il y aura une Coupe du monde de football et des jeux olympiques, cela évitera beaucoup de violence et peut-être même des guerres». C'est ce que déclarait en 2005 le philosophe français Michel Serres à 'L'équipe Magazine'. Un point de vue qui aurait fait glousser l'écrivain britannique George Orwell («1984»), qui, lui, avait une vision nettement plus critique du football: «Il y a assez de causes réelles et de conflits pour ne pas les accroître en encourageant les jeunes gens à se lancer des coups de pieds dans les tibias au milieu de rugissements de spectateurs en furie» («The Lion and the Unicorn», Penguin). Choisissez votre camp!

swissinfo

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×