Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le gouvernement reçoit le roi du Cambodge

Le roi Norodom Sihamoni du Cambodge reçoit les honneurs militaires aux côtés de la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey

(Keystone)

Une délégation du Conseil fédéral a reçu mardi le roi du Cambodge Norodom Sihamoni au Lohn, la résidence des hôtes de la Confédération, à Kehrsatz près de Berne.

Les discussions ont permis de faire un tour d'horizon des relations bilatérales entre les deux pays ainsi que d'aborder la question des réformes de l'ONU.

Cette visite officielle fait suite à un séjour privé du roi du Cambodge à l'occasion des festivités du 15e anniversaire de la Fondation Kantha Bopha du médecin Beat Richner, a indiqué mardi dans un communiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Micheline Calmy-Rey a accueilli le souverain en fin de matinée au Lohn, la résidence des hôtes de la Confédération située à Kehrsatz, près de Berne.

Après les hymnes nationaux et les honneurs militaires, Micheline Calmy-Rey et Norodom Sihamoni se sont entretenus en tête-à-tête. La ministre de l'économie Doris Leuthard les a rejoints pour les entretiens officiels.

50e anniversaire

Les deux pays commémorent cette année le cinquantième anniversaire de leurs relations diplomatiques. Micheline Calmy-Rey s'était rendue en février au Cambodge.

La présidente de la Confédération y avait déjà rencontré le roi Norodom Sihamoni. Accueillie dans un palais royal digne d'un conte de fées, elle avait évoqué avec lui des questions d'économie et de développement.

La cheffe des Affaires étrangères avait ensuite mis le reste de son séjour cambodgien à profit pour se rendre sur quelques lieux qui abritent des projets humanitaires suisses devenus de véritables institutions locales.

Mis à part les hôpitaux 'Kantha Bopha', fondés par le médecin violoncelliste suisse Beat Richner, elle s'était notamment rendue dans un centre d'assistance de la fondation Hagar, créée et développée par les époux tessinois Piergiorgio et Simonetta Tami.

«Je suis fière de visiter des projets d'une telle valeur. Ils témoignent d'un fort lien humanitaire avec le Cambodge et ils sont les bases de la très bonne image dont jouit notre pays ici », avait alors declaré Micheline Calmy-Rey.

A noter que la Suisse soutient le développement du royaume par le biais de plusieurs projets régionaux de la DDC (Direction du développement et de la coopération) et du SECO (Secrétariat d'Etat à l'économie).

Crimes des Khmers rouges

Mardi, la présidente de la Confédération a notamment rappelé le soutien de la Suisse dans les efforts déployés par les CETC (Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens) pour poursuivre les crimes commis sous le régime des Khmers rouges.

La Suisse va notamment financer le travail d'un expert au sein du bureau d'information et de sensibilisation des CETC pour mieux faire comprendre le rôle de ces organes. La cheffe de la diplomatie helvétique a exprimé l'espoir que les premières procédures pourront rapidement être engagées.

Les réformes de l'ONU ont également fait l'objet des entretiens entre les deux délégations. Les thèmes du nouveau Conseil des droits de l'homme et les méthodes du Conseil de sécurité de l'ONU ont notamment été abordés.

swissinfo et les agences

Cambodge

Superficie : 181'035 km2
Population : 14 millions d'habitants
PIB par habitant : 346 US$
Colonie suisse résidante : 114 personnes

Le Cambodge est un ex-protectorat français, indépendant depuis 1953. Il a été reconnu par la Confédération en 1957.

Pays parmi les plus pauvres au monde, le Cambodge paye aujourd'hui encore le prix de trois décennies de guerres sanglantes.

La Suisse soutient le règne de Norodom Sihamoni par le biais de l'aide humanitaire, le financement d'hôpitaux, la participation à des programmes internationaux en faveur de l'économie privée et la création d'un tribunal de l'ONU pour les crimes commis par les Khmers rouges durant leur régime.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×