Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le hockey fait encore de la résistance

Les dirigeants du hockey sur glace ne se sont pas encore décidés à s’adapter aux accords bilatéraux.

Philippe Bozon, le joueur français de Genève, pourrait cependant provoquer des changements rapides.

Début décembre 2003, la Ligue suisse de hockey a décidé de… ne rien décider. En confirmant son règlement pour la saison 2004/2005, qui n’autorise que trois mercenaires par club en LNA et deux en LNB.

Seule innovation de façade: le nombre de licences étrangères par saison ne sera plus limité. Un artifice qui ne tient pas la route et qui est à la merci de n’importe quelle plainte d’un hockeyeur européen professionnel.

Le cas Bozon

La pression vient notamment de Genève/Servette, où évolue depuis trois saisons le Français Philippe Bozon, qui va se voir offrir pour l’hiver prochain un «contrat valable uniquement en tant que joueur européen.»

En clair, les Servettiens aligneront trois autres renforts étrangers et Philippe Bozon comme atout communautaire.

«Nous allons en effet dans cette direction, confirme le président genevois Marco Torriani. Selon les accords bilatéraux, un professionnel français n’a pas le droit de se voir privé de son droit au travail.»

A ce jour, une telle démarche est proscrite par la Ligue nationale. Philippe Bozon, s’il va jusqu’au bout de son idée, pourrait alors saisir un tribunal civil bernois (siège de la Ligue). «Il sera sûr d’obtenir gain de cause», prévient l’avocat du sport Piermarco Zen-Ruffinen.

Mais la situation pourrait encore évoluer, notamment les 5 et 28 février, dates prévues pour les assemblées de la Ligue nationale. Il est de plus en plus probable qu’un «compromis helvétique» sera adopté.

Il autoriserait par exemple trois étrangers et deux communautaires sur la glace. Les apparences seraient ainsi, provisoirement, sauvées. Histoire d’assurer une transition en douceur…

swissinfo/Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×