Le manuscrit samaritain de Fribourg

Détail du Pentateuque. Université de Fribourg

La Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg a acquis une torah rarissime: un manuscrit samaritain de la loi de Moïse datant du 15e siècle.

Ce contenu a été publié le 21 mars 2001 - 15:01

«Même sans enluminures, ce Pentateuque samaritain est magnifique, de par sa calligraphie très soignée», s'exclame Adrien Schenker, professeur de l'Ancien Testament à l'Université de Fribourg, «on voit que le manuscrit a été écrit par un scribe érudit et expérimenté».

Quasiment complet, le document se présente comme un ensemble de 260 folios non reliés. Le parchemin, en peau d'antilope ou de chèvre, est bien conservé.

Le codex semble avoir été vénéré, puisque des traces de baisers apparaissent à l'endroit des bénédictions d'Aaron (Lév. 9:22 et Nb 6:24). Ce qui tendrait à prouver qu'il appartenait à une synagogue en Orient.

Comme d'autres mouvements juifs, les Samaritains détenaient une interprétation légèrement différente par rapport aux traductions juives traditionnelles des cinq premiers livres de la Bible (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome). Textes que les Juifs reconnaissent comme leur Bible et qu'ils appellent Torah.

En effet, il faut savoir que les Samaritains sont une branche du judaïsme qui s'est séparée de la Communauté juive de Jérusalem vers le 4e siècle avant J.-C. A partir de là, les Samaritains ont possédé leur propre Torah qu'ils ont conservée et recopiée.

Comme les manuscrits des Esséniens de la Mer morte, (retrouvés il y a un demi-siècle), «ces textes samaritains sont les témoins de la transmission des cinq premiers livres bibliques et de l'époque précédant l'ère chrétienne».

Le théologien fribourgeois, Adrien Schenker, a commencé à étudier le précieux document. Mais ce n'est que dans deux ans qu'il pourra communiquer les conclusions de son travail (comparaison avec les autres Pentateuques).

Ce manuscrit est daté des années 1495-1496. Il a été mis en vente en 1902, au Caire. Puis, il a servi à la première édition critique imprimée du Pentateuque samaritain, établie en 1914-18, en Allemagne. Ensuite, il est réapparu au printemps 2000, dans une collection privée.

Il est à relever que cette Torah samaritaine manuscrite est la deuxième à être conservée en Suisse, après celle de la collection Bodmer à Genève.

Et le professeur de l'Université de Fribourg de préciser la rareté du document: «il n'existerait guère plus de 150 manuscrits samaritains dans le monde. Seules les grandes bibliothèques en possèdent des exemplaires».

Emmanuel Manzi

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article