Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le mystère Marc Roger

Marc Roger, c'est lui qui a les clefs du Servette FC

(RTS)

L’agent français de joueurs est le nouvel homme fort du Servette FC. Une année après avoir été éconduit une première fois par le club grenat, il en prend définitivement les rênes.

Malgré son costume de sauveur, Marc Roger ne semble pas être un chevalier blanc.

Marié et père de deux enfants, Marc Roger est établi à Rolle. Ce Français originaire de Nîmes est un ancien agent de joueurs. Il aurait notamment eu sous contrat près d’une centaine de joueurs dont les vedettes françaises Thierry Henri, Nicolas Anelka, Patrick Viera et Claude Makelele.

Un homme mystérieux

Mais l’homme reste mystérieux. Son nom est d’ailleurs associé à plusieurs «affaires» de transferts un peu louches. Et récemment, les proches de Ronaldo ont exigé de Marc Roger qu’il démente son implication dans le transfert du joueur brésilien de l’Inter de Milan au Real de Madrid.

D’ailleurs, aujourd’hui, Marc Roger ne figure plus sur la liste officielle des agents de joueurs de la Fédération internationale de football (FIFA). Il prétend travailler simplement sous mandat pour plusieurs grands clubs européens.

En septembre dernier, il a par exemple «participé» au passage de l’international français Claude Makelele du Real de Madrid à Chelsea. Le montant de ce transfert – un des plus importants de l’histoire du football – avoisine 24 millions d’euros.

Une avocate parisienne

Dans les négociations avec le Servette FC, Marc Roger s’est toujours fait représenter par son avocate parisienne Marguerite Fauconnet. Mais force est de constater que si sa réputation peut sentir quelque peu le souffre, il est le seul à avoir tenu ses engagements.

Obligé de travailler dans l’urgence, Marc Roger a su réunir à temps la somme de 1,2 million de francs nécessaires pour sauver le Servette FC de la faillite. Un geste qui lui vaut le bénéfice du doute.

Après Neuchâtel Xamax (Alain Pedretti), le second club romand de Super League passe donc également en mains françaises. Reste à savoir si cette aura tricolore sera bénéfique.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×