Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le rappeur Stress fait le plein aux Swiss Music Awards

Stress a vécu une soirée en béton!

(Keystone)

La Suisse s'offrait mercredi au Kaufleuten de Zurich ses premiers Music Awards. Une soirée qui a couronné le Romand Stress, reparti avec trois prix.

Meilleure chanson, meilleur Newcomer, meilleur album Dance, pop/rock ou Urban, meilleure vidéo: dix prix ont été remis au total.

Si les voix critiques assimilent ces réjouissances à une opération marketing des «majors», reste le plaisir et la musique. Stephan Eicher et d'autres ne se sont pas fait priés, au Kaufleuten de Zurich.

Lors de ces premiers Swiss Music Awards, un rappeur romand a fait très fort. Stress – qui cartonne davantage en Suisse alémanique que dans sa région francophone - a remporté les trois catégories pour lesquelles il était nominé: Best Song National pour On n'a qu'une terre, Best Album Urban National pour Renaissance et Best Video National pour Mais où.

Le prix Best Album Pop/Rock National est allé à Gotthard pour Domino Effect. Ce groupe mythique de Suisse alémanique a battu un autre éléphant de la production suisse: Stephan Eicher, qui était nominé pour son Eldorado.

Marc Ridet est directeur de Swiss Music Export, organisation dédiée à la promotion de la production pop-rock nationale en Suisse et au dehors. Il relève l'importance de l'événement, qui attire les regards vers la production suisse.

«Les Swiss Music Awards devraient aussi être l'occasion de mettre en évidence notre multilinguisme, confie-t-il toutefois à swissinfo. (...) Il faudrait élire séparément le meilleur album de chaque région – germanophone, italophone et francophone.»

Encore lacunaire

Marc Ridet constate que toujours plus de musiciens suisses se font un nom – Sophie Hunger ou Heidi Happy par exemple. Pourtant, la promotion de la production nationale reste lacunaire et les conditions de travail souvent artisanales. Ce qui incite beaucoup de musiciens à partir travailler en France ou en Allemagne, regrette-t-il.

Mercredi à Zurich, les artistes nationaux n'étaient pas seuls à l'honneur. Figuraient également sur les rangs des stars de la musique internationales. Alicia Keys été récompensée dans la catégorie Best Album Urban International pour As I am. Loose de Nelly Furtado a reçu le prix du Best Album Pop/Rock International.

Le tube de l'été 2007 Umbrella de Rihanna feat. Jay-Z l'a emporté dans la catégorie Best Song International, tandis qu'Amy Winehouse a été élue Best Newcomer International.

Miss au carré

Pour mener cette soirée, les organisateurs avaient fait appel à des personnalités du showbiz et de la scène musicale suisse comme les anciennes Miss Suisse Melanie Winiger - fiancée au rappeur Stress - et Mahara McKay.

Les gagnants ont été déterminés sur la base des chiffres de vente, des voix d'un jury composé de neuf membres venus de toute la Suisse et de celles du public. Ils ont reçu une statuette coulée dans du béton (!).

L'organisatrice des Swiss Music Awards est l'IFPI Suisse, la section suisse de la Fédération internationale de l'industrie phonographique. La société Media Control a élaboré le règlement en collaboration avec l'IFPI. Media Control établit le hitparade officiel pour la Suisse depuis 1984.

swissinfo et les agences

Les gagnants

Meilleure chanson suisse: Stress, «On n'a qu'une terre»
Meilleure chanson étrangère: Rihanna feat. Jay-Z, «Umbrella»
Meilleur album pop-rock suisse: Gotthard, «Domino Effect»
Meilleur album pop-rock étranger: Nelly Furtado, «Loose»
Meilleur album «Urban» suisse: Stress, «Renaissance»
Meilleur album «Urban» étranger: Alicia Keys, «As I am»
Nouveau venu suisse: Redwood
Nouveau venu étranger: Amy Winehouse
Meilleur album «Dance» suisse: DJ Tatana, «Variété - The Show»
Meilleure vidéo suisse: Stress, «Mais où»

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×