Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Servette FC va survivre

Ce jeune supporter pourra continuer d'encourager son club préféré.

(RTS)

Au bord de la faillite, le club de football genevois de football a, in extremis, trouvé un repreneur.

Marc Roger, un agent français de joueurs établi en Suisse, est le nouvel homme fort du club grenat. Il vient d’injecter 1,2 million de francs suisses dans le club.

«Servette y croit!», «Servette un jour, Servette toujours». Ces slogans, scandés il y a tout juste une semaine au Parc des Bastions par quelque 500 supporters, vont continuer de résonner dans les travées du Stade de Genève.

Mais il s’en est fallu d’un cheveu. Endetté à hauteur de 4,4 millions de francs suisses, le Servette FC a bien failli vivre la même mésaventure que Lausanne, Sion et Lugano. Soit le dépôt de bilan et le retour immédiat et sans concession dans l’anonymat des ligues inférieures du football suisse.

Heureusement pour le club grenat, il n’en sera rien. Après de longues semaines de tergiversation et l’évocation d’une multitude de repreneurs potentiels, un investisseur a bel et bien été trouvé.

L’Anglais Len Smith et des Ukrainiens proches du président du FC Wil Igor Belanov ayant décidé de jouer les arlésiennes, c’est finalement un agent français de joueurs qui devient le nouvel homme fort du club.

1,2 million de francs.. puis huit autres!

Entouré d’un groupe d’investisseurs encore inconnus pour l’instant, Marc Roger a déposé 1,2 million de francs sur le compte courant du Servette FC.

Cette somme va permettre au club grenat d’adresser une requête en ajournement de faillite au tribunal de première instance de Genève et d’assurer les paiements courants des mois de janvier et février.

D’ici à la fin de la saison, Marc Roger devra encore investir près de huit millions de francs dans le club (dont 4,4 pour éponger la dette). Pour la saison prochaine, un nouveau montant de 6 millions s’annonce nécessaire.

Le Stade de Genève

Marc Roger, qui succèdera bientôt à l’actuel président du club Christian Luscher, dirigera le club mais également la société d’exploitation du Stade de Genève.

Les ultimes négociations avec le Conseil de Fondation du Stade de Genève ont abouti dans la nuit de samedi à dimanche. Cette nouvelle synergie entre le Stade et le club devrait permettre de trouver des solutions viables.

En course pour une place européenne

Passablement déstabilisés par la situation chaotique du club, les joueurs de l’entraîneur Marco Schällibaum pourront désormais se concentrer sur cet objectif.

Car malgré les départs successifs de plusieurs joueurs de très grande qualité ces derniers mois (Johan Lonfat à Sochaux, Alexander Frei à Rennes, Philippe Senderos à Arsenal ou encore récemment le Brésilien Hilton à Bastia) l’équipe reste très compétitive.

Dimanche après-midi, les joueurs grenat ont perdu face au FC Zurich sur le score de 2 à 0. Malgré cette défaite, ils restent solidement accrochés à la troisième place du championnat.

Le Servette FC reste donc plus que jamais un candidat sérieux dans la course à un ticket européen.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Marc Roger est le nouveau patron du Servette FC depuis vendredi.
Le Français, agent de joueurs, domicilié en Suisse (Rolle), est arrivé avec la somme nécessaire – 1,2 million de francs suisses – pour faire ajourner la mise en faillite du club.
Avec ses partenaires, il devra encore injecter 4,4 millions de francs pour résorber la dette du club et 4 autres millions pour assurer la fin de la saison.
6 nouveaux millions seront nécessaires pour assurer la survie du club phare de Suisse romande la saison prochaine.

Fin de l'infobox

En bref

- Depuis le déménagement du Servette FC des Charmilles au Stade de Genève, ses finances déjà très précaires n’ont cessé d’empirer et les pistes concernant d’éventuels repreneurs se sont multipliées.

- Ainsi, les noms de Mohammed Al-Fayed (propriétaire des magasins Harrods à Londres), de Saadi Kadhafi, fils du dictateur libyen, ont précédé celui du mystérieux milliardaire anglais Len Smith. Les pistes d’investisseurs suédois et ukrainiens ont également été mentionnées.

- Au final, c’est donc l’agent français de joueurs établi en Suisse, Marc Roger, qui devient le nouveau patron du Servette FC. Il va succéder à l’actuel président Me Christian Luscher.

- Il y a une année, Marc Roger avait déjà tenté de devenir l’homme fort du club grenat. A ce moment-là, il aurait dû débourser 3'700'000 francs suisses pour devenir l’actionnaire majoritaire.

- Marc Roger dirigera également la société d’exploitation du Stade de Genève.

- La semaine dernière, l’Etat de Genève avait débloqué une aide de 40'000 francs pour permettre au Servette FC d’accueillir Saint-Gall dimanche dernier.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×