Le titre européen de handball se joue en Suisse

Dans le groupe A, la Suisse (ici, Iwan Ursic) affrontera la Slovénie, la Pologne et l'Ukraine. Keystone

Depuis jeudi, Bâle, Sursee, Berne, Saint-Gall et Zurich vivent au rythme des 7e Championnats d'Europe de handball. La finale aura lieu sur les bords de la Limmat.

Ce contenu a été publié le 26 janvier 2006 - 09:52

Le choix des lieux de compétition illustre bien l'engouement existant pour ce sport en Suisse alémanique, mais aussi le désintérêt qu'il rencontre dans les autres régions linguistiques du pays.

En 1986, la Suisse avait accueilli les 11e Championnats du monde de handball. L'ex-Yougoslavie avait alors conquis le titre final devant 13'000 spectateurs à Zurich.

Vingt ans plus tard, c'est encore une fois dans la ville des bords de la Limmat que sera désigné le nouveau champion d'Europe.

En effet, si les rencontres de qualification se déroulent à Berne, Bâle, Sursee et Saint-Gall, les finales des 7e Championnats d'Europe auront lieu au Hallenstadion de Zurich.

Aller à la rencontre du public

«C'est un clin d'œil sympathique mais le choix s'est porté sur Zurich car le Hallenstadion est la seule possibilité en Suisse d'accueillir plus de 10'000 spectateurs», précise Martin Rutishauser.

Le président du comité d'organisation des Championnats d'Europe de handball regrette certes de ne pas avoir pu proposer des matches de cette compétition en Suisse romande.

«Comme tous les droits du marketing et médiatiques reviennent à la Fédération européenne de handball, nous sommes obligés de couvrir notre budget avec le ticketing, poursuit-il. Et nous devons par conséquent organiser les rencontres là où se trouve le public.»

Une différence culturelle

Force est de reconnaître que l'engouement existant outre-Sarine ne se retrouve pas de la même façon en Suisse romande ou au Tessin. Là, c'est le basketball et - dans une moindre mesure - le volleyball qui sont rois.

«Je pense que cette différence est culturelle et due avant tout aux origines nordiques et germaniques de ce sport. Il n'y a pas de tradition de handball en Suisse romande ou au Tessin», avance encore Martin Rutishauser.

Très impliqué dans le monde du handball depuis son plus jeune âge (membre des équipes nationales junior, de Ligue nationale A et chef de la Commission des équipes nationales), ce dernier a déjà tenté par le passé de donner un rayonnement national au handball. Sans succès.

16 équipes, quatre groupes et un vainqueur

Pour ce rendez-vous d'importance, les seize meilleures équipes européennes sont tout d'abord réparties en quatre groupes.

Le groupe A, basé à Saint-Gall, compte la Slovénie, la Pologne, l'Ukraine et la Suisse. Le groupe B, sis à Bâle, comprend l'Allemagne, la France, la Slovaquie et l'Espagne, championne du monde en titre.

Les équipes du groupe C (Serbie-Monténégro, Danemark, Hongrie et Islande) joueront à Sursee et celles du groupe D (Croatie, Russie, Norvège et Portugal) à Berne.

Les trois premières formations de chaque groupe prendront alors part à une nouvelle ronde qui déterminera les participants aux demi-finales et finales.

Trop forts pour la Suisse

Les chances de voir l'équipe de Suisse figurer dans le dernier carré sont quasi inexistantes. Les tenants du titre (Allemagne), les champions du monde (Espagne), les champions olympiques (Croatie), mais aussi les Français ou les Danois sont beaucoup trop forts pour eux.

Les organisateurs espèrent déjà que les joueurs de l'entraîneur (allemand) Arno Ehret réussissent à passer le premier tour. De bonnes performances des internationaux à croix blanche draineraient en effet un public plus large dans les salles.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Les 7e Championnats d'Europe de handball 2006 se déroulent en Suisse du 26 janvier au 5 février (à Berne, Bâle, Sursee, Zürich et Saint-Gall).
Le budget de la manifestation s'élève à 5,8 millions de francs
Une semaine avant le début de la compétition (47 matches au total), 60'000 des 90'000 billets disponibles avaient trouvé preneur.
Plus de 1400 bénévoles sont engagés au bon déroulement de la manifestation.

End of insertion

En bref

- Le handball est un sport très populaire en Suisse alémanique. Selon la Fédération suisse, le pays compte près de 650 clubs. 80'000 membres s'adonnent régulièrement à ce sport et environ 2500 équipes participent aux divers championnats mis sur pied (hommes et femmes confondus).

- Les origines du handball sont à rechercher au Danemark à la fin des années 1800. C'est sous l'impulsion d'un professeur d'éducation physique allemand que va naître le handball pratiqué en extérieur, et à 11 joueurs contre 11.

- Après la Seconde guerre mondiale, le handball gagne les gymnases et le jeu se pratique à 7 contre 7. Ce sport de balle a été admis au programme olympique en 1972.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article