Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le tour du foot en 80 pages

'Le football', détail de la couverture.

Mix & Remix pour les dessins, Mathias Grueter pour les textes... L'ouvrage «Le football», simple, rigolo et complet, paraît aux Editions LEP, quelques semaines avant l'Euro 08.

Imaginons que vous êtes un extraterrestre. Ou que vous avez grandi et vécu sur la banquise jusqu'à cette année 2008, au cours de laquelle vous avez soudain décidé de venir vous installer en Suisse. Vous ne comprenez donc rien à cette agitation qui règne ici autour de l'«Euro 08» et de cette chose étrange qu'on appelle «football».

On peut aussi simplement imaginer que vous êtes une femme... non, pardon pour cette remarque sexiste. Elles sont des millions aujourd'hui à s'adonner à ce sport qui n'est donc plus un «sport d'hommes».

En passant, il est amusant de noter qu'à chaque fois que la gent féminine emprunte à ce qui était jusque là spécifiquement mâle, d'aucun(e)s voient dans l'affaire un progrès en matière de féminisme. Alors que c'est l'inverse qui devrait être vrai, non? Savoir taper dans le ballon et cracher par terre comme un mec représente-t-il vraiment une promotion sur l'échelle de l'humanité, la question reste ouverte.

Vous êtes donc extraterrestre, ex-habitant de la banquise, éventuellement femme, ou alors simplement comme moi, relativement peu au fait de ce qui touche au foot? Et vous en avez assez de passer pour un asocial acculturé? Et bien ce petit livre vous est particulièrement destiné, même s'il s'agit, selon l'éditeur, d'éclairer la lanterne des néophytes mais aussi de «rafraîchir la mémoire des passionnés».

Du ts'uh-küh à Wembley

Jusque là, les Editions LEP (LEP pour Loisirs Et Pédagogie) s'étaient plutôt consacrés à des sujets «sérieux»: «Institutions politiques suisses», «Institutions politiques européennes», «Economie suisse» et autres «Droit suisse». Avec cette nouvelle parution, on se dit donc que soit les Editions LEP ont décidé de quitter l'institutionnel, soit le football bénéficie désormais d'une aura sociopolitique incontestable. Ou, troisième solution, que l'occasion fait le larron.

L'ouvrage («Schweiz am Ball») a été écrit par Mathias Grüter, un amateur de football zurichois, et adapté en français par Vincent Kucholl, responsable de la collection.

Vous commencez par vous plonger dans l'histoire de la baballe au pied, qui commence en Chine il y a 2500 ans sous le nom de ts'uh-küh. Et concluez par les «Stades de légende», une double page qui vous fait passer par Montevideo, Mexico, Milan, Paris avant de terminer votre périple à Londres, au Stade de Wembley et ses 90.000 places.

Entre-temps, vous vous serez penché sur les règles du jeu, le football et l'économie, le football en Suisse suivi par le football en Europe puis dans le monde. Un vaste tour d'horizon, succinct, clairement résumé, et enrichi par les personnages drôles et désabusés de Mix & Remix - le dessinateur Philippe Bécquelin.

Comment briller en société?

Bref, c'est l'occasion d'apprendre que le premier club de football créé dans le monde a vu le jour en Angleterre en 1857. Et que la Suisse a suivi en 1860 avec le «Football and Cricket Club», créé à Lausanne, le premier club fondé hors de Grande-Bretagne!

L'occasion aussi de découvrir que sont notamment punis «les joueurs qui, pour manifester leur joie, grimperaient sur une barrière ou enlèveraient leur maillot». Preuve, si nécessaire, que football et strip-tease sont deux mondes différents.

De pouvoir placer dans une soirée virile que l'équipe la moins disciplinée en Coupe du Monde est l'Argentine, qui a écopé de 88 cartons jaunes et de 9 cartons rouges en 14 participations. Et que les joueurs ayant marqué le plus de buts dans leur carrière au sein de l'équipe nationale de Suisse sont Kubilay Türkyilmaz (34), Max Abegglen et Alex Frei (32).

Si vous souhaitez briller dans un contexte plus économique, entre dissertation sur les subprimes et pronostics en matière de warrants, vous pourrez affirmer qu'en dix ans (1996-2006), les chiffres d'affaires des vingt plus grands clubs de foot européens ont triplé et représentent aujourd'hui près de 5,6 milliards de francs.

Vous pourrez également signaler, clin d'œil en coin, qu'en 2006, les revenus de la FIFA ont été de 912 millions de francs suisses (dont 410 issus des droits de retransmission de la Coupe du Monde), avec à la clé un bénéfice de 303 millions de francs.

Enfin, enfin, et quel que soit le contexte, vous pourrez ne plus passer pour un ignare en maîtrisant parfaitement la compréhension de concepts, jusque là abscons, tels que «Dégagement aux 6 mètres», «coup franc indirect» ou «hors-jeu». Une vie nouvelle s'offre soudain à vous...

swissinfo, Bernard Léchot

Infos pratiques

«Le Football» de Mathias Grüter et Mix & Remix

Titre original : «Schweiz am ball».

80 pages.

Editions LEP 2008

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×