Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le vin portugais séduit la Suisse

L’un des stands du Portugal, invité d’honneur d’Arvinis.

(swissinfo.ch)

Le Portugal était l’invité d’honneur du 9e salon Arvinis. Cette manifestation – la principale foire du vin de Suisse – a réuni 130 exposants du monde entier à Morges.

Une occasion pour le Portugal de promouvoir ses vins, dont la qualité connaît une vraie progression depuis une vingtaine d’années.

Si l’on demande à un Européen de citer un vin portugais, la réponse sera inévitablement le porto. Certains connaissent aussi le madère, très utilisé en cuisine. Enfin, d’autres encore auront peut-être entendu parler du vin vert.

Mais à Morges, grâce à la présence des quatorze principaux importateurs de vin portugais en Suisse, les visiteurs ont pu découvrir toute la variété des vins lusitaniens, en particulier ceux de qualité supérieure.

Une des plus importantes foires d’Europe



«Arvinis – qui s’est tenue cette année du 21 au 26 avril – est l’une des plus importantes foires du secteur en Europe, commente Gonçalo Homem de Melo, directeur de l’ICEP, l’organisme responsable de la promotion des produits et du tourisme portugais. C’est donc une plate-forme pour faire connaître nos vins.»

Or qui s’intéresse aux vins portugais aura pu vérifier que leur qualité s’est fortement améliorée au cours des vingt dernières années. Ils ont gagné «en qualité, en caractère et en sophistication», relève Gonçalo Homem de Melo.

Le volume a également progressé, car les producteurs ont découvert qu’ils pouvaient être compétitifs sur le marché international.

En Suisse, la plupart des villes comptent au moins un magasin de spécialités portugaises. Ces magasins disposent d’une clientèle fixe: plus de 100'000 Portugais vivent dans le pays.

Mais le nombre d’étrangers intéressés par les vins lusitaniens est aussi en augmentation. Ils ont en effet découvert un produit intéressant et en général meilleur marché que les concurrents du même niveau.

Une amélioration significative



Pour le représentant de l’ICEP en Suisse, l’amélioration de la qualité a une explication simple. «Il y a eu une énorme évolution dans ce secteur, une avancée technologique depuis le milieu des années 80», indique-t-il.

Cette évolution est le fruit d’un travail intense. «Les principaux œnologues au Portugal ont désormais une expérience internationale et savent réaliser des mélanges de cépages intelligents et équilibrés», constate Gonçalo Homem de Melo.

Ces mélanges sont réalisés à partir de cépages locaux et de cépages plus communs, comme le cabernet sauvignon. Le Portugal est d’ailleurs le pays qui dispose du plus grand nombre de cépages dans le monde. Le potentiel est donc énorme.

Le savoir-faire étranger influence aussi la qualité et la diffusion des vins portugais sur le marché international. La Maison française Rotschild, par exemple, a acheté plusieurs propriétés en Alentejo (sud du Portugal), apportant ainsi son empreinte aux méthodes de production.

Au Portugal, la «grande surprise» de ces dix dernières années est le développement viticole qu’a connu la province de l’Alentejo. «La région comptait deux ou trois marques connues, se souvient Gonçalo Homem de Melo. Actuellement, elle compte au moins quinze producteurs renommés qui ont d’excellents vins.»

Avec la globalisation, les offres en vins ont considérablement augmenté. Les consommateurs sont également devenus plus exigeants. «Ils veulent connaître l’origine exacte du produit et savoir comment il a été cultivé», remarque Philippe Fehlmann, président de Arvinis.

swissinfo, Gabriel Barbosa
(traduction et adaptation: Olivier Pauchard)


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.