Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les arrestations aux frontières suisses ont augmenté

(Keystone)

Durant le premier semestre, le nombre de personnes interceptées à la frontière suisse a pratiquement doublé par rapport à la même période de 2006. Près de la moitié l'ont été dans la région genevoise.

Ces chiffres témoignent surtout de l'efficacité accrue du Corps des gardes-frontière, qui ne se contentent plus de rester à la douane mais se déplacent.

Les gardes-frontière suisses ont été sur le qui-vive durant les six premiers mois de 2007. Ils ont interceptés pas moins de 4991 personnes pour entrée illégale en Suisse, soit quelque 2000 de plus que durant le 1er semestre 2006.

La majorité des infractions, soit 2934 cas, a été constatée dans la région de Genève, a précisé mardi le Corps des gardes-frontière. Avec 170 cas (92), les interceptions de passeurs sont également à la hausse.

La criminalité transfrontalière a aussi été constatée dans d'autres cas. Ainsi, 9443 (6315) personnes recherchées ont pu être arrêtées à la frontière et remises à la police grâce à des avis de recherche. Les motifs de recherche vont du non-paiement d'amendes à l'homicide, en passant par le vol à main armée.

Plus de 14'000 arrestations

Par ailleurs, 14'336 personnes, contre 11'712 au 1er semestre 2006, ont pu être remises à la police parce qu'elles étaient soupçonnées d'activités criminelles, à savoir transport d'outillage de cambrioleur ou de biens volés, détention illégale d'armes, véhicules volés ou encore documents falsifiés.

La qualité des documents falsifiés reste élevée. Au total, 790 (917) falsifications de documents ont été découvertes. Outre les documents falsifiés, les gardes-frontière ont saisi 155 documents originaux utilisés abusivement par d'autres personnes que leurs titulaires.

Efficacité accrue

L'augmentation de ces chiffres montre que la restructuration apportée au début de l'année à la surveillance des frontières commence à porter ses fruits.

La mobilité est, de manière générale, en constante augmentation. Actuellement, on recense quelque 630'000 personnes et 330'000 véhicules franchissant chaque jour la frontière suisse.

Comme l'effectif n'a pas été augmenté, le Corps des gardes-frontière a mis au point de nouvelles méthodes d'engagement, mettant l'accent sur la souplesse et la rapidité. Outre les 28 postes-frontière situés sur les principaux axes et les 63 postes occupés partiellement, les contrôles mobiles ont été multipliés dans toute la zone frontière.

swissinfo et les agences

Le Corps des gardes-frontière

Portant l'arme et l'uniforme, le Cgfr fait partie de l'Administration fédérale des douanes, rattachée elle-même au Département fédéral des finances.

Les quelque 2000 membres du Corps, dont 100 femmes, accomplissent leur service auprès de 91 postes de gardes-frontière et 35 postes mobiles le long des 1881 km de frontière suisse.

La mission du corps consiste à lutter contre la migration illégale, la criminalité transfrontalière et la contrebande organisée, mais aussi contre les contrefaçons de produits ou de documents, le commerce d'armes, d'animaux et de plantes.

Fin de l'infobox

Drogues

Saisies au 1er semestre 2007 (comparaison avec 2006):
Héroïne: 34 kilos (24,8).
Cocaïne: 83 kilos (106,9).
Cannabis: 392 kilos (30,6); l'augmentation massive résulte d'une saisie de 300 kilos récemment à Schaffhouse.
Khat: 680 kilos (212)
Psychotropes (LSD, ecstasy): 25'000.

Fin de l'infobox


Liens

×