Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les discussions avec la Suisse pour retraiter les déchets de Naples sont terminées. Le nouveau gouvernement de Silvio Berlusconi privilégiant la solution de mise en décharge, l'offre des usines suisses pour incinérer les ordures de la cité parthénopéenne est écartée.

«La solution que les Italiens prennent n'est pas une solution durable», estime Pierre Amman, président de l'Association suisse des exploitants d'installations de traitement des déchets (ASED).

«C'est une approche non économique car la preuve est faite aujourd'hui que la mise en décharge du point de vue environnemental est moins favorable que l'incinération avec valorisation énergétique.»

Pierre Amman voit une contradiction flagrante entre les directives européennes qui interdisent la mise en décharge de tout ce qui est combustible et la politique de l'Italie qui «continue sur sa lancée du tout décharge».

Naples et sa région, la Campanie, sont placées depuis 14 ans en état d'urgence déchets. La camorra est pointée du doigt en raison de son infiltration dans ce marché.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×