Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les effectifs scolaires vont chuter d'ici 2014

Cas extrême, l'école de Bosco Gurin, au Tessin, n'accueillait en 2001 que trois élèves en tout.

(Keystone)

Les effectifs scolaires vont chuter de 11,6 % d'ici 2014, soit une différence de 105’000 élèves par rapport à 2003.

La Suisse retrouvera des valeurs très proches des minima relevés à la fin des années 1980, avec de fortes variations régionales.

Ce pronostic concerne les effectifs du degré préscolaire et de la scolarité obligatoire, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Le degré primaire devrait ainsi voir le nombre d'élèves diminuer de 14 %, le secondaire I de 13 %, tandis que pour le préscolaire, la baisse pourrait atteindre 10 %.

Selon le scénario démographique de référence de l'OFS, les effectifs de ces deux derniers degrés pourraient même se réduire jusque vers la fin de la prochaine décennie. Le préscolaire par contre pourrait repartir à la hausse vers 2015.

Baisse continuelle

La baisse globale dans la scolarité obligatoire est estimée à 13 %. Au degré primaire, une diminution continuelle est attendue sur toute la période (de 499'900 élèves en 2003 à 430’000 en 2014).

Le degré secondaire I devrait progresser encore légèrement (257’900 en 2003 et 262’700 en 2005, soit + 1,9 %) avant de décroître entre 2005 et 2014 (229’000).

Le nombre d'élèves sortant de 9e année devrait lui continuer à croître jusqu'en 2007 (+ 4 % par rapport à 2004) avant de baisser à son tour.

Sur l'ensemble du degré préscolaire et de la scolarité obligatoire, les effectifs vont diminuer de 105’000 élèves d'ici 2014 et retrouver une valeur très proche des minima constatés vers 1987 et 1988, note l'OFS.

Variations régionales

Derrière cette tendance générale se cachent des variations régionales considérables. Dans les régions de Suisse orientale, de l'Espace Mittelland, de la Suisse du Nord-Ouest et de la Suisse centrale, les effectifs diminueraient de 16 % à 22 %, selon les prévisions de l'OFS.

Dans la région lémanique par contre, la baisse ne serait que de 6 %, tandis qu'à Zurich les effectifs resteraient globalement stables.

Le préscolaire progresse

En outre, le nombre futur d'élèves du préscolaire dépendra dans une large mesure de l'évolution de la scolarisation dans ce degré. La durée moyenne de l'école enfantine a certes fortement augmenté ces dernières années sur le plan national (+7 % entre 1993 et 2003), atteignant maintenant presque deux ans, mais elle reste toutefois encore proche d'un an dans certains cantons.

La tendance à une augmentation de la durée de l'école enfantine devrait selon toute vraisemblance se prolonger ces prochaines années, estime l'OFS.

Selon les différents scénarios envisagés, la baisse y oscillerait donc entre 1 % et 11 % d'ici 2014. Les effectifs chez les tout petits pourraient repartir à la hausse vers 2015, prédit l'OFS.

swissinfo et les agences

Faits

Les effectifs scolaires vont chuter de 11,6 % d'ici 2014, soit une différence de 105’000 élèves par rapport à 2003, avec des différences régionales.
Le degré primaire devrait voir le nombre d'élèves diminuer de 14%, le secondaire I de 13%, tandis que pour le préscolaire, la baisse pourrait atteindre 10%.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.