Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les millions de l'Eurofoot

L'UEFA est le grand vainqueur de l'Eurofoot.

(swissinfo.ch)

L’UEFA ne peut que se réjouir de la tenue de sa grand-messe 2004. Sur plus d’un milliard de francs suisses de recettes, 400 millions tomberont dans ses caisses.

Mais l’Euro est aussi une bonne affaire pour les joueurs. Y compris les Suisses.

Quel que soit le champion qui sera couronné à l’issue de la finale, l’Eurofoot 2004 a déjà un vainqueur: l’UEFA, grande organisatrice de la manifestation.

Des espèces sonnantes et trébuchantes vont en effet tomber dans les caisses de la seconde plus grande fédération de football au monde (derrière la FIFA), qui a son siège principal à Nyon, dans le canton de Vaud.

Certes, l’Union européenne de football association a bien su tirer son épingle du jeu. Mais elle a également bénéficié d’un coup de pouce de Dame Chance.

La vente des droits télévisés - qui représentent les deux tiers des recettes prévues - a été conclue en 2000. Soit à une époque où l’industrie des médias était encore florissante et le monde du football à son apogée.

Résultat: les retransmissions à la télévision vont rapporter 800 millions. On mesure le chemin parcouru depuis l’Eurofoot 1988 en Allemagne, où les droits TV ne représentaient «que» 6,9 millions.

Pour l’instant, la télévision suisse refuse de communiquer le montant qu’elle a déboursé pour les images de l’Euro 2004. Pour comparaison, l’Autriche (qui ne participe pas) a, pour sa part, payé l’équivalent de 8,3 millions de francs suisses.

Plus d’un milliard de francs

Globalement, et en comptant encore la vente des billets, l’UEFA prévoit d’encaisser 1,2 milliards de francs pour cet Euro portugais. Mais où va passer tout cet argent?

Environ 150 millions couvriront les frais d’organisation au Portugal. Un peu plus de 200 millions sont destinés aux équipes présentes à cette phase finale et un demi-milliard sera distribué aux fédérations nationales membres de l’UEFA.

Et le solde, soit quelque 400 millions, ira directement dans les caisses de l’UEFA.

La valeur des maillots suisses

L’aventure portugaise est également une affaire pour les joueurs de l’équipe nationale. Pour la phase qualificative, un footballeur au maillot rouge qui a joué tous les matches a pu toucher jusqu’à 129'000 francs.

Dans un premier temps, les joueurs s’étaient engagés à ne pas demander d’autres primes à l’Association suisse de football (ASF). Mais lorsqu’ils ont appris que l’UEFA avait versé un montant de 7,5 millions à l’ASF, ils ont revu leur position et ont obtenu des primes supplémentaires.

Ainsi, une qualification en quart de finale (premier ou second du groupe) leur rapporterait à chacun 80'000 francs. En plus, 10'000 francs par tête seront versés pour chaque point marqué par l’équipe.

La troisième place leur rapporterait 30'000 francs (plus les 10'000 par point) et la quatrième et dernière place 20'000 francs.

Pour l’instant, l’ASF et les joueurs n’ont pas encore trouvé d’entente concernant une éventuelle participation à une demi-finale ou à la finale. Superstition ou simple sens des réalités?

Les comptes du Portugal

Pour l’UEFA, l’Eurofoot sera un succès! Pour les nations qualifiées aussi. Et pour le Portugal? La décision de bâtir dix stades de 30'000 places assises – capacité minimum requise par l’UEFA – a suscité perplexité et inquiétudes dans la population.

Une fois le rideau de l’Euro tombé, comment rentabiliser des arènes d’une telle envergure? Dans la région touristique de l’Algarve (sud) par exemple, aucun club ne milite en première division portugaise.

A Leira et Coimbra (centre), des stades de 15'000 places auraient largement suffi. D’autres enceintes sont également trop rapprochées. C’est le cas des deux stades de Porto et de Lisbonne, et de ceux de Braga et Guimarães.

swissinfo, Doris Lucini

Faits

L’Euro 2004 devrait dégager 1,2 milliard de francs de recettes.
Plus de 800 millions proviennent de la vente des droits TV
Si la Suisse bat la Croatie, la France et l’Angleterre, chaque joueur touchera 170'000 francs.

Fin de l'infobox

En bref

- Les recettes sont destinées à couvrir les coûts d’organisation et à financer les fédération nationales. Pour sa qualification à la phase finale de cet Euro, la Suisse a par exemple reçu 7,5 millions de francs.

- Durant l’Euro, l’UEFA versera 500’000 francs par match nul et un million par victoire.

- Les investissements pour les infrastructures ont été pris en charge par le Portugal. L’Etat a participé à hauteur de 23% à la construction des stades. Le reste a été payé par les administrations régionales, sauf à Porto et à Lisbonne où les stades sont des propriétés privées.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.