Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les pics de chaleur touchent aussi les régions alpestres

En 2006, les chemins ont été fermés après qu'un bout de rocher s'est détaché de l'Eiger.

(Keystone)

Le changement climatique n'engendre pas que des bouleversements au niveau du tourisme de montagne d'hiver. Il se fait également ressentir en été.

Si l'élévation de la température a provoqué une augmentation des catastrophes naturelles et des changements dans le paysage, les touristes vont néanmoins être plus nombreux à choisir la montagne à l'avenir. Comment les stations réagissent-elles?

Le risque de voir des stations de basse et moyenne altitude être négativement affectées par l'élévation de la limite de la neige en hiver est facilement compréhensible.

Mais les conséquences du réchauffement climatique en été ne sont, par contre, pas si aisées à déterminer. «Le changement climatique représente également une chance pour les stations suisses de montagne», estime par exemple Thomas Bieger, expert en tourisme de l'université de Saint-Gall.

«Avec l'accroissement des températures en été, de plus en plus de gens vont être intéressés à se rendre dans des régions de montagne où l'air est plus frais.»

Les scientifiques estiment en effet qu'en Suisse, les températures en 2050 seront en moyenne supérieures de trois degrés par rapport à 1990. Les précipitations, quant à elles, vont chuter de 20% dans le même laps de temps. Et plusieurs rapports récents démontrent que les glaciers continuent de rétrécir...

Les catastrophes naturelles

Le réchauffement général engendre de nombreux changements au niveau du paysage, mais pas que sur un plan esthétique. Une augmentation des risques de catastrophes naturelles telles que les inondations, les avalanches ou les éboulements est à prévoir.

Une récente étude commanditée par les principales stations touristiques de l'Oberland bernois et menée par l'Institut de recherches pour les loisirs et le tourisme de l'Université de Berne a souligné que les autorités locales doivent être plus proactives dans leur combat contre ces risques.

La gestion et l'analyse des risques vont en effet prendre une plus grande signification à l'avenir. Principalement pour assurer la sécurité des touristes et celle des voies d'accès aux stations. Toujours selon cette étude, les relations publiques durant les moments de crise devront aussi être intensifiées.

Un rapport de l'Organe consultatif sur les changements climatiques (OcCC) paru au mois de mars dernier, montre également que «pour conserver leur attractivité touristique, les stations de montagne doivent prendre dès à présent en considération le changement climatique afin d'adapter leur offre aux nouvelles conditions».

Réagir

A l'heure actuelle, une grande partie des cantons alpins affirment qu'ils se rendent bien compte des défis qui les attendent.

«Si nous devons soudainement faire face à de nombreuses catastrophes naturelles, nous allons nous retrouver sous pression. Nous devrons être particulièrement attentifs à la fonte des neiges dans certains secteurs», explique Hansjörg Trachsel, chef du Département de l'intérieur et de l'économie publique du canton des Grisons.

«Mais nous sommes bien préparés et nous savons exactement quels sont les principaux dangers, ajoute-t-il. Nous ne construisons par exemple plus dans certains endroits, ou alors uniquement des bâtiments renforcés. Mais il est de notre devoir de rester vigilants.»

Hansjörg Trachsel est également conscient des aspects positifs du changement climatique. Selon lui, la partie orientale du canton des Grisons - où se trouvent les célèbres stations de Saint-Moritz et de Davos - a déjà pu noter un afflux plus conséquent de touristes milanais fuyant la chaleur et le smog de la capitale lombarde pour se réfugier dans la quiétude et l'air pur de l'Engadine.

Des incertitudes

Il en va de même dans la partie francophone du canton du Valais.

Selon Jean-Michel Cina, chef du Département de l'économie et du territoire, aucune mesure ne va être mise en application dans la précipitation. «Nous devons être attentifs au changement climatique, explique-t-il. Mais il n'y a pas urgence. En ce qui nous concerne, le principal problème risque d'être le manque d'eau pour produire de la neige artificielle. Je ne vois pas de grands soucis en été.»

Selon Thomas Bieger, plusieurs stations thermales proposent déjà diverses options spécialement destinées aux touristes d'été et certaines compagnies ont déjà consenti à des investissements supplémentaires pour assurer la sécurité de leurs installations.

Cela même s'il n'est pas encore possible d'évaluer exactement quels seront les effets du réchauffement climatique. «De nouveaux effets imprévus du climat sont susceptibles d'apparaître soudainement. Il se pourrait même que celui-ci devienne encore plus froid en Europe centrale», explique l'expert en tourisme.

«Il n'est donc pas raisonnable, conclut-il, de se baser sur un scénario précis aujourd'hui, alors qu'il est impossible de savoir ce qui va se passer réellement dans 30 ou 40 ans.»

swissinfo, Isobel Leybold-Johnson
(Traduction et adaptation de l'anglais: Mathias Froidevaux)

Rapport de l'Organe consultatif sur les changements climatiques

Le tourisme était l'un des sujets d'un rapport de l'Organe consultatif sur les changements climatiques (OcCC) sur les effets du réchauffement en Suisse d'ici 2050 publié à la mi-mars.

Ce dernier met en avant que les abords des lacs ainsi que les destinations alpestres pourraient devenir des lieux encore plus attractifs si les chaleurs estivales venaient à s'intensifier. L'élévation de la limite de la neige en hiver pourrait par contre signifier la mort de stations de basse et moyenne altitude.

Il montre également que l'accès aux stations alpines pourrait devenir extrêmement compliqué en fonction des aléas du climat.

Le manque de neige et la fonte des glaciers vont avoir une influence négative sur l'attractivité des stations. Le dégel du pergélisol pourrait affecter les stations de ski et les remontées mécaniques ancrées dans la montagne et exposées aux éboulements et avalanches.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×