Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les ponts européens sous l'oeil des Suisses

Comme le viaduc de Grandfrey, près de Fribourg, les ponts européens sont souvent âgés.

(SBB/CFF/FFS)

Deux instituts de recherche suisses participent à un important projet qui vise à garantir la sécurité des ponts ferroviaires de l’Union européenne.

Concrètement, il s’agit de voir comment ces ouvrages parviendront à supporter simultanément des trains plus rapides et des charges plus lourdes encore.

L’Union européenne (UE) souhaite doubler le trafic passage et tripler celui des marchandises sur son réseau ferroviaire d’ici 2020. Avec des trains toujours plus rapides, des charges toujours plus importantes, des horaires densifiés.

Dans ce contexte, la sécurité est cruciale. Elle passe inévitablement par une attention toute particulière portée aux nombreux ponts européens (évalués à 50 milliards d’euros!).

Certains ont un âge fort respectable dépassant souvent le demi-siècle. D’autres, plus modernes, apparaissent sous-dimensionnés face aux perspectives d’avenir, bien que souvent dotés de réserves de capacités suffisantes.

Décidée à développer des méthodes permettant d’utiliser plus efficacement l’infrastructure existante et à améliorer les mesures d’entretien, l’Union a donc lancé «Sustainable Bridges» en décembre 2003. Projet qui devra être bouclé en 2007.

Une économie considérable

Concrètement, l’UE compte réaliser une économie de l’ordre du milliard d’euros en recourant à la pointe de la technique et de l’analyse. Aux côtés des trente partenaires européens du projet (plus de 10 millions d’euros), elle a mandaté deux institutions helvétiques.

L’Empa (institution de recherche et de technologie des matériaux et domaines des écoles polytechniques fédérales – EPFZ et EPFL) dirige le groupe de travail en charge de la surveillance électronique des ponts.

Il s’agit techniquement de développer et d’améliorer la sensorique (systèmes de surveillance), la transmissions des données et le diagnostic des structures assisté par ordinateur.

Une somme de connaissances

Pour sa part, un autre laboratoire de l’EPFL (laboratoire de maintenance, construction et sécurité des ouvrages) planchera sur la sécurité à la fatigue des ponts en béton armé, avec pour visée d’optimaliser ces structures tout en minimisant les travaux de renforcement.

La somme de connaissances qui résultera de ce projet européen est très vaste. Et donnera lieu à un guide, à des cours et conférences, annoncent les chercheurs.

swissinfo

Faits

Le projet «Sustainable Bridges» implique une trentaine de partenaires suisses et de l’Union européenne.
Le budget du projet dépasse les 10 millions de francs.
6,9 millions ont été garantis par l’union européenne. Côté suisse, le financement n'est pas totalement assuré.
L’Empa travaillera sur la surveillance électronique des ponts et l’EPFL sur leur sécurité à la fatigue.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.