Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les secours commencent à affluer au Bangladesh

Une femme dans les restes de sa maison détruite par le cyclone Sidr.

(Keystone)

L'aide d'urgence a rejoint toutes les zones touchées par le cyclone Sidr, annonce mercredi la Chaîne du Bonheur suisse.

Pour venir en aide aux centaines de milliers de sans-abri, la communauté internationale a promis près de 400 millions de dollars. La récolte de fonds se poursuit en Suisse aussi.

«De nombreuses vies ont pu être sauvées grâce aux abris de protection construits grâce à nos récoltes de fonds précédentes. Cet argent a également permis de former des sauveteurs locaux et de mettre au point un système d'alarme prévenant la population», indique la Chaîne du Bonheur.

L'entité de collecte de SSR SRG idée suisse et ses huit organisations partenaires ont débloqué plus d'un million de francs pour l'aide d'urgence au Bangladesh.

La Croix-Rouge a ainsi pu s'atteler à la distribution de rations alimentaires, de couvertures et de tablettes de stérilisation d'eau à plus de 50'000 sans abris dans les districts les plus touchés du sud du pays.

Dans cette même région, Caritas distribue des vivres à 23'500 familles, de même que l'EPER, qui fournit des biens de premières nécessités à 4'600 familles et aide à la construction d'abris temporaires.

Ces organisations lancent un appel aux dons afin de poursuivre leur aide. «Pour le moment, nous n'avons reçu très peu d'argent car les événements sont très récents», indique la porte-parole de l'EPER.

«En outre, poursuit Marianne Tellenbach, ces événements n'ont pas le même impact auprès de la population que, par exemple, le tsunami en Indonésie, qui a également touché des Européens. Il s'agit pourtant de faire prendre conscience aux gens de l'ampleur de la catastrophe.»

Destructions «inimaginables»

L'ONG Caritas a déjà récolté 200'000 francs et prévoit «plus d'un million de francs de promesses de dons à plus long terme», selon son porte-parole Odilo Noti. Quant à la Chaîne du Bonheur, elle a rassemblé pour l'heure «quelques centaines de milliers de francs».

Sur le terrain, l'aide arrive. «Nous avons été partout avec du matériel de secours et nous poursuivons partout nos opérations de secours», assure le commandant Emdadul Islam de la salle de contrôle des forces armées, qui recense les victimes de Sidr.

Outre les morts, Sidr a aussi provoqué des destructions «inimaginables» selon Fakhruddin Ahmed, le chef du gouvernement intérimaire de ce pays déshérité d'Asie du Sud aujourd'hui en «crise nationale».

Le gouvernement de transition, au pouvoir depuis janvier sous l'état d'urgence, a mobilisé ses forces armées qui ont envoyé dix navires, douze hélicoptères et 3000 troupes au sol.

Chaîne du bonheur

La Chaîne du bonheur est un système de récolte de fonds mis en place par la radio-TV nationale (SRG SSR idée suisse) et d'autres médias. L'argent ...

Des enfants pour moitié

«Notre toute première préoccupation, c'est de maintenir en vie ces centaines de milliers de gens dans les prochaines semaines», indique le commandant de la marine Bashir Ahmed.

Dans le Sud côtier dévasté, les routes ont été dégagées des milliers d'arbres arrachés qui les bloquaient, permettant aux secouristes et militaires de distribuer des vivres, de l'eau et des médicaments à des populations jusque là coupées du monde.

«Personne ne devrait mourir de faim puisque le gouvernement a assez de stocks de vivres», assure le général Moeen U Ahmed, chef de l'armée.

La moitié des rescapés sont des enfants, dont 400'000 ont moins de cinq ans et sont particulièrement exposés aux infections, avertit l'UNICEF.

Selon Heather Blackwell, de l'ONG britannique Oxfam, «il faudra des mois aux Bangladais avant de retrouver une vie normale».

swissinfo et les agences

En bref

Le cyclone Sidr a frappé le Bangladesh la semaine dernière avec des vents ayant atteint 240 km/h dans les districts côtiers voisins de l'Etat indien du Bengale occidental.

En l'état, le bilan officiel est de presque 2500 morts. Mais selon certaines estimations, le nombre des victimes pourrait atteindre les 10'000 morts.

Le cyclone a également provoqué un désastre écologique, détruisant la plus grande mangrove de la planète dans la région de Sunderbans. Inscrite au patrimoine mondial de l'humanité, cette réserve abrite des milliers d'espèces rares d'animaux.

Sidr est la tempête tropicale la plus dévastatrice ayant frappé le pays depuis des décennies. En 1970, un ouragan avait provoqué la mort d'un demi-million de personnes. En 1991, un tsunami avait fait 140'000 morts.

Fin de l'infobox

DONS

La Chaîne du Bonheur a ouvert un compte postal pour récolter les dons en faveur des sinistrés du cyclone qui a dévasté le Bangladesh.

Les dons peuvent être adressés au 10-15000-6, avec la mention «Asie/Bangladesh».

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.