Navigation

Les stations de ski souhaitent remonter la pente

Les responsables des stations espèrent des conditions d'enneigement aussi exceptionnelles que lors de la saison passée. Keystone

Les professionnels du tourisme sont assez optimistes pour l'hiver prochain. Les stations de ski suisses devraient pouvoir sortir de la crise économique sans trop de dommages: pour cet hiver, elles annoncent en général un taux d'occupation similaire à l'hiver dernier.

Ce contenu a été publié le 02 novembre 2009 - 18:01

«Tous les feux sont au vert», se réjouit Urs Zenhäusern, directeur de Valais Tourisme. «Je pense que nous aurons une saison stable, voire meilleure que l'année dernière, mais certainement pas moins bonne.»

Les stations suisses ont senti un léger recul l'hiver dernier. Et la période de janvier à août 2009 a connu un fléchissement de 6,4% de nuitées en moins par rapport à la même période en 2008. Cela après plusieurs années de progression (depuis 2003), avec un sommet historique en 2007-2008: 16 millions de nuitées, selon Suisse Tourisme.

Cornelia Linder, responsable des relations publiques à l'office du Tourisme de Davos-Klosters, place aussi beaucoup d'espoirs dans la saison à venir. Les confirmations de réservations dans la région correspondent à celles de l'année dernière. «Pour Noël et Nouvel An, il n'y a plus que quelques appartements de libres et il en va de même pour les vacances de février», dit-elle.

Mêmes propos dans les stations d'Arosa, Grindelwald, Gstaad, Adelboden, Engelberg, Laax, Blattten-Belalp, Riederalp et Bettmeralp.

«En fait il est difficile de réaliser une projection précise, car actuellement les gens font souvent des réservations de dernière minute», explique Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme. La saison d'hiver dépend beaucoup des conditions d'enneigement».
Toutes les stations de ski espèrent évidemment un hiver semblable à celui de l'an passé, avec les premières chutes de neige sur tout le pays début octobre et les derniers flocons à fin avril!

Moins de Britanniques

A Saas-Fee, on trouve encore de nombreuses chambres dans des hôtels 4 ou 5 étoiles, car pour le moment les réservations sont moins nombreuses que l'an dernier. Toutefois 90% des appartements et des hébergements meilleurs marchés, tels qu'auberges de jeunesse et bed and breakfast affichent complets.

Véronique Kanel confirme cette tendance: «Les touristes suisses, qui représentent la majorité de nos clients, passent de l'hôtel à un autre type d'hébergement». Ceci peut aussi être expliqué par l'offre toujours plus grande d'appartements de montagnes et de chalets. «Depuis le début de l'année, nous avons signé un nombre record de contrats avec des particuliers souhaitant louer leur appartement ou leur chalet, de 20 à 30% en plus», déclarait Marco Amos, directeur d'Interhome en Suisse au journal Le Temps.

Dans la station voisine de Verbier, là où un skieur ou un snowboarder sur cinq est britannique, la perspective reste plus floue. «Nous avons beaucoup de demandes, mais peu de confirmations. Et comme les dates des vacances ne sont pas idéales cette année, les touristes ont tendance à réserver pour une semaine plutôt que deux», s'inquiète Pierre-Yves Delèze, directeur-adjoint de Verbier Tourisme.

La conjonction d'un resserrement financier lié à un taux de change défavorable a engendré une baisse de 20% des skieurs britanniques sur les pistes suisses l'hiver dernier. «Et on ne perçoit pas d'amélioration sur le marché britannique dans un futur proche», dit Véronique Kanel.

Depuis octobre 2007 en effet, les touristes britanniques venant en Suisse ont perdu un tiers de leur pouvoir d'achat. «La crique économique a frappé d'autres marchés, mais pas aussi sévèrement que le marché britannique», ajoute-t-elle.

Coup de pouce promotionnel

Cet hiver, Suisse Tourisme va investir 20 millions de francs (19,49 millions de dollars) dans des campagnes promotionnelles, soit une augmentation de 500.000 francs.

Suisse Tourisme va aussi piocher dans les 12 millions de francs reçus de la Confédération en avril pour faire face à la crise financière. L'argent sera investi dans des activités destinées à attirer les touristes allemands, français et italiens (et suisses bien évidemment) qui, semble-t-il, sont des marchés en plein essor. Une nouvelle campagne sera lancée en novembre.

Simon Bradley, swissinfo.ch
(Traduction de l'anglais: Philippe Varrin)

Nuitées en baisse

Pour la saison d'hiver, une étude de l'Institut BAK Basel Economics, le secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) table sur une baisse du nombre de nuitées hôtelières de 3,7%.

Pour l'ensemble de l'année écoulée (novembre 2008 à octobre 2009) en Suisse, le recul est évalué à 5,7%. La dernière baisse de cette ampleur remonte à 1995.

Le Bak ne prévoit pas de reprise avant la fin 2010 mais s'attend à une forte hausse dès 2011.

End of insertion

Les chiffres du domaine skiable suisse

7400 km de pistes de ski balisées

5500 km de pistes de ski de fond balisées

2900 km de pistes de randonnées hivernales (le plus grand réseau des Alpes)

2100 km de pistes de raquettes balisées

29 stations de sports d'hiver sont situées au-dessus de 2800m (altitude moyenne): record européen d'altitude.

2300 m: la piste Petit Cervin – Zermatt, soit la piste balisée ayant le plus grand dénivelé en Europe:

650: le nombre sociétés de remontées mécaniques et de moyens de transport de montagne dans les domaines skiables suisses.

11'000: le nombre d'employés travaillant dans ce secteur

840 millions de francs: le chiffre d'affaire de ces sociétés; 25% de cette somme sont réinvestis dans la maintenance et l'achat de nouvelles infrastructures.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.