Les Suisses condamnés à l'exploit

Il y a peu de chances que la Suisse ait souvent l'occasion de lever les bras face aux Etats-Unis et au Canada. Il y a peu de chances que la Suisse ait souvent l'occasion de lever les bras face aux Etats-Unis et au Canada.

Qualifiés pour le 2e tour des Championnats du monde, les Suisses doivent réaliser des exploits. C'est le prix d'une place en quarts de finale.

Ce contenu a été publié le 30 avril 2002 - 23:25

L'histoire ne se répétera heureusement pas en Suède. Relégués dans le groupe B au terme des Mondiaux de 1995 disputés en terres scandinaves, les Suisses ont déjà assuré leur maintien parmi l'élite cette année.

Cependant, leurs contre-performances des deux premiers matches du tournoi les privent déjà virtuellement d'une place en quart de finale de la compétition. A moins d'un miracle, les internationaux à croix blanche vont terminer leur parcours dans l'indifférence la plus totale.

Leurs prochaines échéances contre le Canada et les Etats-Unis ne seront ainsi qu'un pas de plus dans l'ombre et le dédain des grandes nations du hockey international auxquelles la Suisse s'est trop vite crûe appartenir.

Battre le champion olympique en titre

Même si les meilleurs joueurs nord-américains disputent encore les play-off de la Coupe Stanley, les sélections canadienne et américaine semblent hors de portée d'une équipe de Suisse trop instable.

L'an dernier en Allemagne, les joueurs à la feuille d'érable - champions olympiques en titre - avaient étrillé les protégés de Ralph Krueger. En Russie en l'an 2000, ils les avaient privés de demi-finale.

Battus en finale à Salt Lake City, les Américains sont, quant à eux, à la recherche d'un cinquième titre mondial. Le style de jeu pratiqué par les coéquipiers du joueur de Kloten, Chris O`Sullivan, convient en règle générale assez bien aux Suisses. Insuffisamment cependant pour rêver de victoire.

Reste à affronter la Lettonie, qui a rejoint mardi le Canada et les Etats-Unis dans le tour intermédiaire. Emmenés par quelques joueurs de National Hockey League (NHL) tels Sergejs Zoltoks ou Sandis Ozolins, et poussés par d'incroyables supporters, les Lettons ont, comme prévu, battu l'Italie par 4 à 1.

La neuvième place des Baltes à Salt Lake City est une preuve cinglante des progrès accomplis par cette nation ces dernières années. Une évolution en sens inverse par rapport à celle suivie depuis un an par la Suisse.

swissinfo/ Mathias Froidevaux à Jönköping

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article