Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Suisses entre résignation et espoir

Alexander Frei et Joerg Stiel à l'entraînement vendredi matin.

(swissinfo.ch)

Seul un miracle peut désormais permettre à l’équipe de Suisse de football d’atteindre les quarts de finale de l’Eurofoot 2004.

Encore en course malgré leur défaite contre l’Angleterre, les internationaux à croix blanche préparent déjà le match contre la France. Entre résignation et espoir.

Pour la première fois depuis le début des Championnats d’Europe de football, le ciel de Praia d’El Rey est gris et lourd ce vendredi.

Un peu à l’image des visages des joueurs de l’équipe de Suisse qui sortent du bus pour rejoindre le terrain d’entraînement placé non loin de leur hôtel.

La sévère défaite de la vieille face à l’Angleterre (3-0) à Coimbra a visiblement laissé des traces physiques et mentales.

«C’est vrai que la nuit a été courte et difficile», reconnaît le défenseur central suisse Patrick Müller.

«Mais on sait désormais que l’on a encore une toute petite chance de nous qualifier pour les quarts de finale. En arrivant au Portugal, nous imaginions que les deux premiers matches seraient les plus importants. Finalement, c’est contre la France que tout va se jouer.»

Une toute petite chance

Actuellement classée dernière du groupe B, la Suisse peut encore accéder au tour suivant en battant la France et en spéculant sur un vainqueur dans la rencontre Croatie-Angleterre.

C’est donc avec cette lueur d’espoir au fonds des yeux que les internationaux à croix blanche ont suivi les consignes du coach national Köbi Kuhn durant une petite heure.

Un entraînement très léger basé sur la récupération. Peu à peu, le soleil a refait son apparition et les visages se sont détendus.

«Nous sommes à la fois si près et si loin des autres équipes, peste l’attaquant Alexander Frei. Nous montons en puissance, mais cela ne suffit malheureusement pas encore.»

«Pour gagner contre la France, il faudra enfin réussir à marquer… ainsi qu’un petit coup de pouce du bon Dieu.»

Zizou, Henry et les autres

Un succès face aux Tricolores – Champions d’Europe en titre et Champions du monde en 1998 – s’apparenterait effectivement à un miracle.

Victorieuse contre l’Angleterre et condamnée au match nul face à la surprenante Croatie dans cet Eurofoot, Zinédine Zidane, Thierry Henry et leurs coéquipiers restent tout de même sur une impressionnante série de 19 matches sans défaite.

«C’est pour cela qu’il y a une énorme attente au niveau de l’équipe de France. Elle est sous pression et on a vu que cela lui a posé des problèmes autant contre l’Angleterre que contre la Croatie», explique Bernard Challandes.

Au Portugal, l’entraîneur de l’équipe de Suisse des moins de 21 ans joue le rôle d’«espion» pour Köbi Kuhn. Il a assisté et disséqué les deux matches de l’équipe de France pour en tirer le maximum d’informations.

Lundi, les stars françaises seront encore une fois obligées de réussir un résultat positif (au minimum un match nul) pour continuer leur aventure portugaise. Et si, pour une fois, elles n’y parvenaient pas.

Si Coimbra - la petite citée universitaire autoproclamée «la plus portugaise des villes de Lusitanie» - devenait le théâtre d’une incroyable sensation helvétique?

Köbi Kuhn, un brin narquois, veut encore y croire: «Il est déjà arrivé qu’un petit batte un grand. Et il me semble que la France a déjà de l’expérience dans ce domaine!» Mais de là à faire aussi bien que le Sénégal lors de la Coupe du monde 2002…

swissinfo, Mathias Froidevaux et Doris Lucini à Praia d’El Rey

Faits

Classement du groupe B après deux rencontres:

1. France 4 points
2. Angleterre 3 points
3. Croatie 2 points
4. Suisse 1 point

Fin de l'infobox

En bref

- La Suisse affronte la France – championne d’Europe en titre et actuel leader du groupe - lundi prochain à Coimbra.

- Sous la houlette de l’entraîneur Jacques Santini, Zinédine Zidane et ses coéquipiers restent sur une impressionnante série de 19 rencontres sans défaites (dont 17 victoires).

- Lors de la dernière confrontation entre la Suisse et la France, le 20 août 2003 au stade de G enève, les Tricolores s’étaient imposés par 2 à 0.

- Il faut remonter au 27 mai 1992 pour retrouver la trace d’un succès suisse contre la France (2 à 1 à Lausanne).

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.