Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ligue des Tessinois (Lega dei ticinesi)

Giuliano Bignasca, membre de l'exécutif de la Ville de Lugano et président de la Ligue des Tessinois (Lega dei Ticinesi).

swissinfo: Qu'avez-vous à offrir aux Suisses de l'étranger?

Giuliano Bignasca: C'est le drapeau suisse que la Lega peut offrir aux Suisses de l'étranger. Au niveau politique, nous sommes en effet les plus patriotes de ce pays.

Dans l'Union démocratique du centre, il y a des capitalistes, des gens pleins d'argent qui sont sensibles au drapeau suisse, mais qui, en fin de comptes, ont voté en faveur des bilatérales, mettant ainsi en difficulté les travailleurs suisses.

swissinfo: A quel point votre parti est-il actif dans le soutien aux Suisses de l'étranger?

G.B.: Nous sommes en train de faire un petit «Ticino online» à partir de notre journal «Il Mattino». Ce portail est alimenté jour après jour, de sorte que les gens qui désirent s'informer puissent le faire depuis l'étranger grâce à Internet.

Je pars de l'idée que celui qui veut venir à la Lega sait où nous trouver. Lors des élections cantonales d'avril dernier, notre message semble avoir passé et j'espère qu'il passera également lors des élections fédérales d'octobre.

Cinquième Suisse

La 5ème Suisse désigne l'ensemble des Suisses qui vivent hors du territoire national. Le terme 5ème Suisse fait référence aux quatre communautés ...

swissinfo: Quelle image de la Suisse la Lega veut-elle transmettre à l'étranger?

G.B.: C'est un pays propre, avec des autoroutes très bien soignées, sans herbe autour. Je pense à la Suisse comme au pays de Heidi. Notre avantage, c'est que c'est un pays sûr. Lorsque l'on appelle un policier, il vient. Quand j'appelle l'ambulance, elle arrive.

La Suisse – grâce au cours élevé de l'euro – est un pays qui, en plus d'être beau, est devenu compétitif et sûr. Je suis pour le Heidiland.

Interview swissinfo, Françoise Gehring
(Traduction de l'italien: Olivier Pauchard)

Ligue des Tessinois

Mouvement exclusivement tessinois, la Ligue a été créée en 1991 par l'entrepreneur Giuliano Bignasca. Le mouvement a construit son succès en critiquant le système des partis traditionnels et leur clientélisme.

Positionnée à gauche sur certains thèmes sociaux mais très à droite en matière de politique internationale et de population étrangère, la Lega a enregistré des succès au début des années 1990, devenant le troisième parti du Tessin.

Mais, au cours des dernières années, elle a régulièrement perdu des électeurs et elle ne compte désormais plus qu'un seul représentant au Parlement fédéral.

Fin de l'infobox


Liens

×