Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Lourde peine en vue pour Evgueni Adamov

Evgueni Adamov risque 60 ans de prison aux Etats-Unis.

(Keystone)

Arrêté lundi à Berne, Evgueni Adamov a été inculpé jeudi à Pittsburgh. Il est accusé d’escroquerie, recel, blanchiment d’argent et fraude fiscale.

L’ancien ministre russe de l’Energie atomique risque jusqu’à 60 ans de prison et une amende de 1,75 million de dollars.

Le parquet de Pittsburgh (Pennsylvanie)a également inculpé son complice présumé, Mark Kaushansky, un ingénieur américain d'origine soviétique qui a notamment travaillé comme expert nucléaire pour la multinationale américaine Westinghouse. Il encourt une peine maximale de 180 ans de prison.

Société en Suisse

Selon l'acte d'inculpation, les deux hommes ont «transféré, entre 1993 et 2003, plus de neuf millions de dollars d'argent volé dans des échanges commerciaux ou entre Etats, de blanchiment de ces sommes et d'escroquerie contre les Etats-Unis en empêchant les services fiscaux de collecter des impôts sur ces sommes».

Plus concrètement, le document accuse M. Adamov, qui a été ministre de 1998 à 2001, d'avoir détourné des fonds du département américain de l'Energie, destinés à améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie à l'époque de Boris Eltsine.

L'ancien ministre se serait servi de sociétés-écrans qui avaient des comptes aux Etats-Unis, à Monaco et en France. Les enquêteurs citent les sociétés Aglosky International et Omeka Ltd. Le siège principal de cette dernière se trouve en Pennsylvanie. Une filiale a été inscrite au registre du commerce bernois entre 1999 et 2002.

Les enquêteurs américains ont déjà réclamé le gel des fonds à Monaco. L'avocat américain de M. Adamov, Lanny Breuer, a expliqué que son client a admis avoir transféré de l'argent sur ses propres comptes mais qu'il a bien été versé ensuite aux destinataires prévus, à savoir des scientifiques travaillant à la sécurité des équipements nucléaires russes.

Pour l'avocat, il s'agit d'une pratique courante en Russie pour éviter de payer trop d'impôts et d'attirer l'attention de la criminalité organisée. M. Adamov a invité les enquêteurs américains à vérifier ses dires en Russie mais ceux-ci ont refusé, selon l'avocat.

Demande d'extradition américaine

Le Russe a été entendu en début de semaine par la justice suisse au sujet de comptes détenus par lui et sa fille, qui a la nationalité suisse. M. Adamov s'est opposé mercredi à une procédure d'extradition simplifiée, a annoncé l'Office fédéral de la justice (OFJ).

Les Etats-Unis devront donc faire parvenir à Berne une demande d'extradition formelle dans un délai de 40 à 60 jours.

Nommé ministre de l'Energie atomique par l'ancien président russe Boris Eltsine, Evgueni Adamov avait été limogé en 2001 par son successeur Vladimir Poutine, après qu'une enquête parlementaire l'eut accusé d'avoir touché des pots-de-vin dans le cadre de ses fonctions.

swissinfo et les agences

En bref

- Evgueni Adamov (65 ans) a été arrêté lundi à Berne à la demande des autorités américaines.

- Il se trouvait en Suisse en visite chez sa fille.

- Entendu par la justice suisse, il s’est opposé mercredi à son extradition vers les Etats-Unis.

- Ancien ministre de l’Energie atomique sous la présidence Eltsine, il avait été limogé en 2001 pour corruption par Vladimir Poutine.

- Evgueni Adamov est surtout connu pour avoir surveillé le nettoyage du site de Tchernobyl.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.