Médaille d'or suisse en skeleton féminin

Maya Pedersen-Bieri n'a pas failli devant la perspective de l'or. Keystone

Première médaille d'or pour la Suisse avec Maya Pedersen-Bieri, qui obtient l'or olympique en skeleton à Turin.

Ce contenu a été publié le 16 février 2006 - 19:45

La double championne du monde a terminé avec le meilleur temps au terme de chacune des deux manches.

«C'est géant pour nous tous, et particulièrement pour ma fille, qui a dû passer ces derniers temps chez mes parents. C'est aussi une récompense pour tous ceux qui ont investi du temps», rayonnait la jeune femme de l'Oberland bernois après sa victoire.

Deux ans après avoir rangé son engin pour devenir mère, Maya Pedersen a donc remporté jeudi la médaille d'or de l'épreuve féminine de skeleton des Jeux olympiques de Turin.

Une gigantesque avance

Sans peur, la tête la première sur l'une des pistes les plus rapides de la planète, Pedersen s'est imposée à l'issue des deux manches (1 min 59.83 secondes) avec une avance de 1.23 seconde sur la seconde. Une avance gigantesque dans ce sport.

La deuxième est Shelley Rudman, qui a décroché la première médaille britannique de ces Jeux. La Canadienne Mellisa Hollingsworth-Richards a terminé troisième de la course.

L'Américaine Katie Uhlaender a fini sixième, avec plus de deux secondes de retard sur Pederson. C'est un nouveau revers pour l'équipe américaine de skeleton, qui a connu de nombreux problèmes avant les JO.

Les Américains n'ont en effet qualifié qu'une seule athlète dans cette discipline, ont renvoyé un entraîneur, et leur meilleur athlète a été suspendu pour un an à la veille de la cérémonie d'ouverture.

Une mère championne

Pedersen, double championne du monde, avait terminé cinquième aux Jeux olympiques de Salt Lake City il y a quatre ans. Mais elle avait déjà réussi le meilleur temps de la deuxième manche. Elle avait songé à prendre sa retraite mais avait finalement décidé de tenter une nouvelle fois sa chance aux JO, à 33 ans.

Elle n'a pas disputé la saison de Coupe du monde 2003-04 en raison de sa grossesse. Mais après avoir donné naissance à sa fille, Miriam, elle est revenue à la compétition pour terminer deuxième mondiale l'année suivante. Et en 2005 elle a été sacrée championne du monde.

swissinfo et les agences

Faits

Maya Pedersen-Bieri est née le 27 novembre 1972
Elle est deux fois championne du monde de skeleton - 2001 et 2005
Aux Jeux Olympiques d'hiver 2002, elle a terminé cinquième
Née à Spiez, dans le canton Berne, Pedersen vit avec son mari Snorre Pedersen et leur fille dans le Øyer, en Norvège

End of insertion

En bref

- En skeleton, l'athlète descend une piste de bob la tête la première, menton et orteils à quelques millimètres de la glace.

- Sur son traîneau aérodynamique rectangulaire en fibre de verre, il atteint des vitesses supérieures à 130 km/h.

- Les premières pistes de skeleton ont été préparées en Suisse vers la fin du 19e siècle.

- La première compétition connue de skeleton a eu lieu en 1887. Ce sport a fait son entrée aux Jeux Olympiques à Salt Lake City en 2002.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article