Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Médiation suisse entre l'Inde et le Pakistan

La vallée de l'Indus, autre pomme de discorde entre l'Inde et le Pakistan.

(Keystone)

La Banque mondiale a chargé le Suisse Raymond Lafitte d’une médiation entre l’Inde et le Pakistan. Les deux parties ont salué la neutralité du médiateur.

Raymond Lafitte doit aider à trouver une solution dans le conflit concernant la construction par l’Inde d’un barrage dans la région contestée du Cachemire.

Raymond Lafitte (70 ans) est actuellement professeur honoraire au Laboratoire de constructions hydrauliques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il est donc tout indiqué pour intervenir dans un contentieux concernant la construction d’un barrage.

Ce choix a d’ailleurs été approuvé par les deux parties. «Tant l’Inde que le Pakistan ont estimé que le professeur Lafitte était la personne adéquate pour assumer le rôle d’expert neutre», indique la Banque mondiale dans un communiqué.

Un projet contesté

Le professeur suisse a été chargé de déterminer les différences entre New Delhi et Islamabad à propos du «projet Baglihar» sur la rivière Chenab.

Selon le gouvernement pakistanais, la construction projetée par l’Inde d’un barrage sur cette rivière interviendrait en contradiction du traité hydrographique conclu en 1960 entre les deux pays. La question de l’eau est l’un des points de contentieux entre les deux frères ennemis du sous-continent indien.

Basée à Washington, la Banque mondiale est l’un des signataires du traité de 1960. Le Pakistan s’est donc adressé à elle en début d’année pour trouver un expert indépendant.

La nomination de Raymond Lafitte a été annoncée mardi. Le professeur lausannois doit maintenant se mettre à la tâche. «Ses analyses seront rendues publiques en temps utiles», a laconiquement déclaré la banque mondiale.

Phase de dialogue

La région du Cachemire est l'une des principales causes du conflit entre l'Inde et le Pakistan. Pendant des années, Islamabad a soutenu en sous-main les mouvements séparatistes et terroristes du Cachemire, provoquant ainsi l'ire de New Delhi.

Les deux pays ont cependant déclaré un cessez-le-feu en novembre 2003. Et en janvier suivant, ils ont déclaré leur intention de renouver le dialogue.

La communauté internationale suit de très près l'évolution de la situation dans la région. En effet, tant l'Inde que de Pakistan possèdent l'arme nucléaire.

swissinfo et les agences

En bref

- L’Inde (à majorité hindoue) et le Pakistan (à majorité musulmane) ont des relations tendues depuis la partition de l’Empire des Indes britanniques en 1947.

- Ils se sont déjà livrés trois guerres, toutes gagnées par l’Inde.

- La province du Cachemire représente la principale pomme de discorde. Le Pakistan a toujours contesté le rattachement à l’Inde de cette province à majorité musulmane.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.