Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mark Streit, l'homme qui doit mener la Suisse au succès

(Keystone)

L'équipe de Suisse débute son Mondial à domicile ce vendredi face à la France. Premier joueur de champ suisse à s'être imposé en NHL, Mark Streit sera le capitaine et le leader d'une formation en quête d'exploit. Rencontre avec la superstar du hockey helvétique.

C'est une de ces «success story» dont les Américains raffolent tant. Dans le rôle du héros parti de (presque) rien et qui a réussi à s'imposer comme l'un des meilleurs défenseurs de la prestigieuse NHL, le championnat nord-américain, on trouve Mark Streit, Bernois de 31 ans, désormais deuxième sportif suisse le mieux rémunéré derrière Roger Federer.

Cette belle histoire, elle a débuté à Berne, au début des années 90, à quelques pas de la patinoire qui sera durant deux semaines le théâtre principal du Championnat du monde de hockey.

«J'ai grandi dans le quartier, à environ un kilomètre de la patinoire de l'Allmend (ndlr: aujourd'hui rebaptisée PostFinance Arena). Je passais une grande partie de mon temps libre sur l'aire de glace en plein air qui jouxte le stade. C'est donc quelque chose de très fort émotionnellement de pouvoir disputer un Championnat du monde au même endroit, 20 après», explique-t-il à swissinfo.

Chris Chelios, son idole

A l'époque, le jeune Mark Streit ne vit déjà que pour le hockey. «En 1990, lors du dernier Championnat du monde qui s'est déroulé à Berne, je n'avais que 12 ans mais j'ai eu la chance de pouvoir assisté à plusieurs rencontres. J'étais fasciné».

Son rêve, déjà, c'est de l'autre côté de l'Atlantique qu'il se dessine. Ses idoles, ce sont les joueurs de NHL dont les portraits tapissent les murs de sa chambre. Il se lève régulièrement à deux heures du matin pour regarder les matches du championnat nord-américain à la télévision avec son père. Surtout ceux de son idole Chris Chelios dont il porte fièrement le maillot lorsqu'il joue avec ses copains à l'Allmend.

Jeune hockeyeur talentueux, Mark Streit ne tarde pas à faire ses premiers pas dans l'élite du hockey suisse. A 18 ans, il fait ses débuts en LNA avec Fribourg-Gottéron. Il évolue ensuite trois saisons à Davos où ses qualités de défenseur porté vers l'offensive lui ouvrent les portes de l'équipe de Suisse.

«Difficile mais très excitant»

Mais malgré un statut confortable et une gloire naissante, Mark Streit ne perd pas de vue son objectif de toujours: la NHL. En 1999, il se décide donc à faire le grand saut. Pendant une année, il découvre la réalité des ligues mineures américaines.

Des Tiger Sharks de Tallahassee aux Falcons de Springfield en passant par les Grizzlies de l'Utah, il va apprendre à vivre au rythme effréné des matches qui se succèdent tous les deux ou trois jours, des longs voyages fatigants et surtout de la concurrence sans merci que se livrent les centaines de jeunes hockeyeurs en quête de NHL.

Il découvre aussi la solitude. «Il y a des moments plus agréables que de fêter son anniversaire tout seul dans sa chambre d'hôtel avec une pizza», déclarait-il récemment dans une interview à la Berner Zeitung. «C'était très difficile mais aussi très excitant. Quand je compare ma situation actuelle à celle de 1998, lorsque j'ai disputé mon premier Mondial avec l'équipe de Suisse, je ne peux qu'être fier du parcours accompli».

Meilleur joueur de l'ombre

Car depuis sa première expérience nord-américaine, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. En 2005, il est «drafté» par Montréal, qui lui offre un contrat «one-way», c'est-à-dire lui garantissant de ne pas être renvoyé à tout moment dans les ligues mineures. En trois ans, il réussit à s'imposer comme l'un des éléments-clé de son équipe.

Il décroche d'ailleurs à deux reprises le Trophée Jacques Beauchamp, qui récompense «le joueur ayant joué un rôle déterminant dans les succès de l'équipe sans en retirer d'honneur particulier». Tout un symbole.

Cette saison, Mark Streit a été le joueur le plus performant des New York Islanders, avec 16 buts et 40 assists. Souvent aligné durant plus de 25 minutes par match, il a été le 7e défenseur le plus prolifique de la ligue nord-américaine. Cela n'a toutefois pas suffi pour qualifier son équipe en playoff (séries finales), qui se déroulent actuellement.

Le leader de l'équipe

Une aubaine pour l'équipe de Suisse, qui pourra compter sur son meilleur élément pour ces joutes mondiales à domicile. Et une énorme responsabilité pour Mark Streit, promu capitaine dès son retour en Suisse. «J'ai déjà été capitaine par le passé, je suis donc habitué à endosser ce rôle de leader. De plus, à New York, j'ai également été amené à prendre des responsabilités dans les vestiaires. J'ai beaucoup appris au contact de joueurs d'expérience. Je vais essayer de mettre ça à profit de l'équipe de Suisse».

Si Mark Streit aura besoin d'un petit temps d'adaptation – «les patinoires européennes sont plus grandes, les attaquants ont plus de place et le jeu est moins physique» -, il ne devrait pas connaître de problème d'intégration dans un système de jeu qu'il connaît par cœur. «C'est à moi de m'adapter à l'équipe, pas le contraire. En établissant l'équipe de Suisse dans le top-8 du hockey mondial ces dix dernières années, Ralph Krueger a prouvé que sa vision était la bonne».

Et quand on lui parle d'objectif pour ce Mondial, Mark Streit reste prudent: «Par le passé, nous avons déjà pu constater que ce n'était jamais très bon de se fixer des buts trop précis. Nous voulons aller le plus loin possible, c'est clair. Mais celui qui exige une qualification pour les demi-finales ou la finale n'a pas observé attentivement le hockey sur glace ces dernières années».

swissinfo, Samuel Jaberg

MARK STREIT

Berne. Mark Streit est un hockeyeur bernois âgé de 31 ans qui évolue aux New York Islanders, en NHL. Il joue généralement en tant que défenseur mais peut très bien être aligné comme attaquant.

Ligue nationale. Il fait ses débuts en Ligue nationale A en 1995 avec Fribourg-Gottéron. Il évolue ensuite trois saisons avec Davos. Durant la saison 1999-2000, il part tenter sa chance dans les ligues mineures américaines. De 2000 à 2005, il est le pilier de la défense des Zurich Lions, avec lesquels il remporte deux titres de champion de Suisse (2001 et 2002).

NHL. En 2005, il signe un contrat avec les Canadiens de Montréal. Il joue trois saisons au sein du club canadien, avec lequel il inscrit un total de 26 buts et 86 passes décisives en 217 matches. Il reçoit à deux reprises le trophée Jacques Beauchamp, qui récompense le joueur le plus bénéfique à son équipe.

New York. En juillet 2008, il signe un contrat de cinq ans portant sur 20,5 millions de dollars. En 74 matches, il inscrit 16 buts et distille 40 passes décisives. Il est le joueur le plus performant de son équipe et le 7e meilleur défenseur de la ligue.

Equipe de Suisse. Depuis 1998, Mark Streit a disputé 74 matches pour un total de 48 points avec l'équipe de Suisse dans les grandes compétitions (Mondiaux et JO). Il a terminé 4e de son premier Championnat du monde disputé à Bâle et Zurich. En 2006, il a fait partie de l'épopée olympique de Turin, où la Suisse a battu le Canada et la République tchèque, deux des meilleures équipes au monde.

Fin de l'infobox

J-1 AVANT LE MONDIAL

Deux sites. Le Championnat du monde de hockey a lieu du 24 avril au 10 mai à Berne et Zurich. Seize équipes se disputent le titre. La Suisse joue dans le groupe B contre la France, l'Allemagne et la Russie.

France. La Suisse présente un bilan positif de 27 victoires contre 12 défaites face à son voisin. L'équipe tricolore est la moins bonne du groupe sur le papier.

Allemagne. La Suisse présente un bilan négatif de 63 défaites et 51 victoires face à son autre voisin. Les deux équipes se connaissent très bien. Les matches entre les deux pays sont souvent physiques et très disputés.

Russie En 51 matches, la Suisse ne s'est imposée que 3 fois face à la Russie, dont une victoire lors du Mondial à Saint-Pétersbourg en 2000. Lors des deux Mondiaux disputés à Berne (1971 et 1990), la Russie (alors URSS) a remporté le titre à chaque fois.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×