Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Meeting de Rome: Bucher s'adjuge le 800m

André Bucher a frappé fort en s'imposant sur 800 m en 1'44"01.

(Keystone)

Lors du premier meeting de la Golden League, au stade Olympique de Rome, André Bucher a frappé très fort en s'imposant sur 800m, se qualifiant du même coup pour les Mondiaux d'Edmonton. Un pari également réussi par Sabine Fischer.

Maurice Greene, malgré un bandage au genou gauche, et Marion Jones, en dépit d'un faux-départ, sont toujours les rois du sprint. Les deux Américains l'ont démontré une nouvelle fois à l'occasion du premier meeting de la Golden League, en dominant les 100 m à défaut d'obtenir des temps prestigieux.

Mais, dans le camp suisse, André Bucher a aussi frappé fort en s'imposant sur 800 m en 1'44"01, signant l'une des six meilleures performances mondiales de l'année, tandis que Sabine Fischer a également décroché son billet pour Edmonton sur 1500 m.

Déjà qualifié pour les Mondiaux, Christian Belz pour sa part a terminé 12e du 3000 m steeple, à 24 centièmes seulement de son record de Suisse.

Pour son premier 800 m de la saison, André Bucher a retrouvé la place qui était la sienne l'an dernier, tout au sommet de la hiérarchie mondiale. Le Lucernois, qui s'est installé en tête de la course dès les 200 mètres, a compté un moment une dizaine de mètres d'avance sur ses rivaux avant de subir le retour du jeune Russe Youri Borsakovski, le champion du monde en salle.

Mais Bucher a trouvé les ressources pour résister et devenir le cinquième athlète suisse qualifié pour Edmonton. «La course s'est déroulée de manière parfaite pour moi, mais les derniers mètres ont été longs», commentait le cinquième des Jeux de Sydney.

Avant lui, Sabine Fischer avait également satisfait aux critères de sélection dans un 1500 m qu'elle terminait à la septième place. Avec un «chrono» de 4'05"60, elle faisait nettement mieux que la limite qui lui était demandée (4'07"00).

La Saint-Galloise, qui fêtait en cette soirée romaine son 28e anniversaire, a couru ainsi le deuxième meilleur temps de sa carrière, après ses 4'05"14 de l'an dernier à Zürich. «Je croix aux signes. L'an dernier, quand j'avais obtenu mon billet pour Sydney, un neveu était né; lorsque je me suis qualifié pour la finale en Australie, c'était l'anniversaire de ma mère; cette fois, c'était le mien», confiait-elle, dans un large sourire.

Dans son jardin de Rome, où il avait établi deux beaux records du monde sur 1500 m en 1998 (3'26"00) et le mile en 1999 (3'43"13), Hicham El Guerrouj a manqué sa tentative de battre son propre record du mile. Le Marocain n'en a pas moins laissé une forte impression en s'imposant en 3'44"96.

Enfin, championne olympique du 1500 m, Gabriela Szabo a subi une nette défaite sur 3000 m. La Roumaine a dû se contenter du quatrième rang d'une course remportée de brillante manière par Olga Jegorova, qui l'avait déjà battue sur cette distance en finale des Mondiaux en salle.

swissinfo avec les agences


Liens

×