Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mondiaux de curling: la Suisse en finale

L'équipe de Suisse de curling savoure cette victoire sur les Canadiens

(Keystone)

Bienne-Touring a signé un exploit en se qualifiant pour la finale des Championnats du monde, à Lausanne. L'équipe de Suisse, emmenée par Christoph Schwaller, a en effet battu le grand favori de la compétition, le Canada de Randy Ferbey, par 6-5 au terme d'une partie d'un très haut niveau technique.

Mais à la fin, les Canadiens ont fait une erreur fatale. Malgré l'avantage de posséder la dernière pierre au dixième end, ils ont dû s'incliner sur une bévue de David Nedohin. Surnommé «Terminator» pour la précision de ses coups de dégagement, le no 4 canadien a manqué son affaire - une fois n'est pas coutume- dans sa tentative de «take-out» qui aurait pu assurer la victoire de son équipe. Et c'est au contraire Bienne-Touring qui l'a emporté, pour le plus grand désappointement des tenants du titre.

Déjà assuré de sa qualification pour le tournoi olympique deSalt Lake City, l'équipe masculine de Suisse jouera donc la finale de ces Mondiaux dimanche, à 15h00, face à la Suède. Cette dernière a en effet pris le meilleur de son côté sur la Norvège, qu'elle a battue par 4-3 après un end supplémentaire. Pour Peter Lindholm, ce sera une occasion de rééditer sa performance de 1997, lorsqu'il avait remporté le titre mondial à Berne avec la même formation.

Mais, sur ce qu'ils ont démontré samedi dans la patinoire de Malley, pour la première fois garnie de spectateurs, Christoph Schwaller et ses coéquipiers ne se présenteront pas en victimes. De plus, les Biennois ont une revanche à prendre sur Peter Lindholm, qui les avaient privé de la médaille de bronze il y a deux mois aux Européens d'Oberstdorf.

Ainsi, Bienne-Touring a-t-il une possibilité de donner à la Suisse son quatrième titre mondial. Pour Markus Eggler, qui a joué à nouveau en position de lead contre le Canada, il s'agirait même de sa deuxième couronne: en 1992, il avait déjà gagné ce titre, à Garmisch-Partenkirchen, mais dans le rôle de skip de Bienne- Touring. Avant lui, Otto Danieli avec Zürich-Crystal, en 1975, et Jürg Tanner avec Lausanne-Riviera, en 1981, étaient également devenus champions du monde.

Quant aux dames, le titre de champion du monde est canadien. L'équipe de Coleen Jones a en effet battu les Suédoises d'Anette Norberg, sur le score de 5 à 2.
Le Danemark se place troisième après avoir battu l'Ecosse.


swissinfo et les agences.


Liens

×