Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mondiaux de hockey: la Suisse se cherche encore

Bien que la tâche de l'équipe nationale soit difficile, l'enthousiasme des supporters reste intact.

(Keystone)

Bilan provisoire en demi-teinte pour l’équipe de Ralph Krueger aux championnats du monde de Prague.

Qualifiée pour la seconde phase, la Suisse jouera son va-tout contre la Lettonie et l’Allemagne.

L’équipe suisse aux Championnats du monde de hockey, c’est l’éternelle histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. La cuvée 2004 à Prague ne déroge pas à la tradition, au terme des trois premiers matches de qualification disputés par la Suisse et avant la phase intermédiaire qui débutera samedi à 16h15 pour l’équipe de Ralph Krueger, face à la Lettonie.

A ce jour, rien ne permet encore de deviner si les Helvètes tireront leur épingle du jeu ou joueront les seconds rôles.

«Nous avons montré à plusieurs occasions que nous avons du caractère», déclare le capitaine Mark Streit. «Nous avons encore trop de respect pour certaines équipes», relève quant à lui l’attaquant neuchâtelois Sandy Jeannin. La situation actuelle de l’équipe nationale est ainsi résumée: s’appuyant sur des valeurs confirmées, elle peut néanmoins faire mieux, beaucoup mieux même.

Trois matches, une victoire (6-0 contre la France), un nul arraché dans les dernières secondes (4-4 contre l’Autriche) et une défaite indiscutable (1-3 contre le Canada), tel est le bilan intermédiaire des Suisses.

Cap sur la seconde phase

Les voilà donc qualifiés pour la seconde phase, où ils formeront un groupe avec l’Autriche, le Canada, la République tchèque, l’Allemagne et la Lettonie (la France étant éliminée et condamnée au tour de relégation).

Dans ses bagages, la Suisse prend le point récolté contre l’Autriche et affrontera la Lettonie (samedi 1er mai), la République tchèque (dimanche 2 mai) et l’Allemagne (mardi 4 mai).

Si la République tchèque (4 points) et le Canada (3) semblent hors de portée, l’Autriche (2), la Suisse (1), la Lettonie (1) et l’Allemagne (1) vont se livrer une bataille à couteaux tirés pour les deux derniers sésames ouvrant les voies du paradis, soit les quarts de finale.

«C’est notre but et si nous jouons à notre niveau, nous avons les moyens d’y parvenir», souligne le défenseur jurassien Julien Vauclair, qui devrait bientôt rejoindre les rangs de Lugano.

L’heure de vérité

L’heure de vérité va sonner pour la bande à Krueger. Et celle-ci n’aura pas le droit à l’erreur face à la Lettonie et l’Allemagne. «Nous connaissons parfaitement ces deux équipes, souffle Ralph Krueger.» L’inverse est aussi valable.

Côté positif, la Suisse reste en course et a montré contre l’Autriche une formidable énergie pour combler un handicap de 3 buts et égaliser à 22 secondes de la fin.

Côté négatif, Streit et ses coéquipiers n’ont pas eu droit au chapitre face aux Canadiens qu’ils respectent trop, ne peuvent pas se vanter d’avoir écrasé une équipe de France d’une insigne faiblesse et ne sont pas parvenus à renvoyer à ses études une Autriche moins bien placée que la Suisse au classement international des nations. De quel côté le balancier va-t-il finalement pencher?

swissinfo: Jonathan Hirsch

En bref

- L’équipe suisse de hockey est dirigée depuis 1997 par Ralph Krueger.

- Lors des Mondiaux de Finlande en 2003, la Suisse avait décroché les quarts de finale.

- Au cours de la première phase 2004, sur trois matches, la Suisse a eu une victoire (6-0 contre la France), un nul (4-4 contre l’Autriche) et une défaite (1-3 contre le Canada).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse