Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Garde aérienne suisse de sauvetage En mission avec les sauveteurs de la nation

Des milliers de victimes d’accidents lui doivent la vie: la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega) incarne l’histoire à succès de la médecine d’urgence et du sauvetage en Suisse. Le livre «Rega – Backstage» permet de découvrir les coulisses de cette organisation qui appartient au patrimoine helvétique.

Que ce soit sur la route, au travail, dans les fermes isolées ou en montagne, l’hélicoptère de la Rega est capable d'intervenir sur tous les terrains pour venir en aide à des blessés et les transporter à l’hôpital. La rapidité est le maître-mot: l’appareil décolle cinq minutes en moyenne après la réception d’une alarme téléphonique, pour atteindre au maximum quinze minutes plus tard n'importe quel lieu d'accident en Suisse. En 2014, la Rega a ainsi mené près de 14'500 missions de sauvetage.

A bord, en plus du pilote, se trouvent toujours un infirmier et un médecin. La mission des sauveteurs comprend également le rapatriement de Suisses victimes d’un accident ou d’une maladie à l’étranger. La Rega vient également en aide aux paysans de montagne: elle évacue les bêtes mortes ou malades vers la vallée, mais également lorsque l’alpage est enneigé et qu’il n’est plus possible de les redescendre par un autre moyen de transport.

Pour que les missions de sauvetage, souvent spectaculaires, se déroulent sans heurts, l’engagement professionnel et sans failles de près de 350 employés sur 13 sites est nécessaire. Outre les opérations d’urgence, le travail de maintenance des 18 hélicoptères et 3 avions-ambulances nécessite également un important investissement. Les coûts des opérations de sauvetage sont supportés par les assurances ainsi que par les contributions des plus de 2,5 millions de donateurs privés. La cotisation annuelle s’élève à 30 francs suisses, un prix resté inchangé depuis de nombreuses années.

(Images: Rega, Texte: Renat Künzi, swissinfo.ch)