Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

PEOPLE OF SWITZERLAND: NOAH «J’ai toujours voulu rester au Tessin»

Des locaux où l’on réparait des Fiat sont aujourd’hui investis par des concerts et des expositions d’art. C’est l’Espace Morel à Lugano, un projet lancé par l’association «Drunken Sailors», dont Noah fait partie. Le musicien de 24 ans nous accompagne à la découverte d’une réalité non homologuée.

«Nous avons cherché longtemps un lieu adapté pour pouvoir créer un univers culturel différent, qui donne la possibilité aux artistes de s’exprimer librement et de se faire connaître du public. Et finalement, nous avons trouvé un accord pour utiliser ces locaux et nous nous sommes lancés» explique Noah, un des fondateurs de l’association culturelle «Drunken Sailors». 

People of SwitzerlandLien externe est un projet multimédia des journalistes freelance Jennifer Greenland et Nora Hesse. Des personnes de toutes les villes, villages et vallées de la Suisse parlent de leur vie dans les quatre langues nationales ou en anglais. Ce sont les gens qui façonnent la Suisse, chacun à sa manière. Comment se sentent-ils de vivre ici? Qu’est ce qui les inspire? Leur fait peur? Et que changeraient-ils, s’il le pouvaient? swissinfo.ch présente les portraits de ces «gens de la Suisse» à intervalles réguliers, sous forme de blog vidéo. 

Fin de l'infobox

Les locaux, construits dans les années 40 et 80 dans le centre de Lugano, ont longtemps été ceux du concessionnaire de la marque automobile Fiat. Abandonnés pendant des années, ils portent désormais l’enseigne Espace MorelLien externe, et accueillent des concerts, des expositions, des spectacles de théâtre et autres événements culturels. Mais le temps leur est compté: l’expérience doit en effet se terminer avec la démolition des bâtiments, prévue pour l’été 2018.

Un vent nouveau sur le Tessin

Musicien de 24 ans, Noah est né et a grandi dans le canton du Tessin. «Beaucoup de mes camarades sont partis étudier au-delà des Alpes, à Zurich plutôt qu’à Lausanne. Mais moi, j’ai toujours voulu rester au Tessin. Et puis, comme je joue dans deux groupes de rock, je peux voyager beaucoup».

Après avoir terminé son apprentissage de commerce et avoir travaillé quelques années, Noah a ressenti le besoin de faire quelque chose de différent. «Je voulais travailler avec mes amis». Aujourd’hui, il s’occupe de l’administration de l’Espace Morel et de l’association «Drunken Sailors», et gère le calendrier des groupes invités.

Si le Tessin n’a pas vraiment la réputation d’être un haut lieu de culture underground, Noah est convaincu que quelque chose est en train de bouger. «Avant, il n’avait pas de lieux culturels alternatifs au Tessin. Mais les choses changent. D’autres groupes comme le nôtre sont en train de naître».

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!