Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Noël avec Bach en la Cathédrale de Lausanne

C’est lors de la veillée de Noël que la Cathédrale de Lausanne est la plus remplie de l’année. Plus de 1'500 personnes sont attendues.

(Keystone)

Cette fois-ci, c'est bel et bien la fin du 2e millénaire chrétien et la fin de l'année Jean-Sébastien Bach. Or, pour rien au monde, la Cathédrale de Lausanne ne voulait passer à côté d'un contexte aussi chargé.

Le chœur, les solistes et l'orchestre de la Cathédrale de Lausanne interprètent la VIe cantate de l'Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach, sous la direction de Jean-Louis Dos Ghali, le 24 décembre, dès 22 h.

Le lendemain 25 décembre, à 17h, dans le même lieu saint, l'organiste titulaire de la Cathédrale, Jean-Christophe Geiser, propose un concert-hommage à Jean-Sébastien Bach, dont la terre entière a fêté, en cette année 2000, le 250e anniversaire de sa mort.

«Bach est un musicien qui a énormément composé pour l'église, commente le pasteur de la Cathédrale, Line Dépraz. Nombre de ses chorales sont reprises dans la tradition réformée et son oeuvre véhicule de puissants messages spirituels.»

Pour servir le maître allemand, l'orchestre est constitué de deux hautboïstes d'amour, Suzanne Perrin et Patrick Marguerat, d'un violoncelliste Daniel Suter, d'un basson Assaf Bar-Lev et du trompettiste Jean-François Michel, ainsi que de l'organiste précité.

Sur le plan vocal, on mentionnera la soprano Blandine Charles, l'alto Karin Richter, le ténor Raphaël Osorio et la basse Pierre Pantillon.

«La VIe cantate de Jean-Sébastien Bach est notamment liée à toute l'histoire des rois mages dans l'Evangile de Matthieu, poursuit Line Dépraz, c'est du pain béni pour un pasteur qui doit monter en chaire».

Cette cantate de Bach a été fragmentée en cinq morceaux par la direction musicale. A partir de là, Line Dépraz, en tant que pasteur, a choisi d'habiller la musique, de l'entrecouper avec des lectures de textes sacrés et méditatifs. D'y injecter, ici et là, des prières, et de l'étoffer avec des chants de l'assemblée.

C'est lors de la veillée de Noël que la Cathédrale de Lausanne est la plus remplie de l'année. Plus de 1'500 personnes sont attendues.

«Mon message va tourner autour des trois mages qui ont rendu visite au roi Hérode de Judée, explique Line Dépraz. Puis qui sont allés adorer le Messie, né à Béthleem. Mais qui n'iront pas dénoncer celui qui est promis à devenir le Christ.»

Reste que Line Dépraz n'a pas envie de s'apitoyer sur la fuite en Egypte de la famille juive de l'enfant Jésus, mais plutôt de montrer combien la naissance du Nazaréen a bouleversé la vie de beaucoup jusqu'à nos jours. Et comment elle fait encore bouger la collectivité occidentale jusqu'au plus profond de chaque homme.

Emmanuel Manzi

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×