Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouvelle finale hitchcockienne du football suisse

Duel à la culotte entre Bâle et Young Boys.

Rouge-bleu ou jaune-noir? FC Bâle ou Young Boys de Berne? Telle est l'unique question qui se pose avant le dernier match du championnat suisse de football de ce samedi.

La situation est sans équivoque: les Bâlois ont l'avantage de jouer la «finale» dans leur stade et il leur suffit d'un match nul pour connaître un nouveau sacre devant le fidèle public du Parc Saint-Jacques (38'000 personnes).

Par contre, les Young Boys, club de la capitale fédérale, doivent absolument gagner s'ils veulent doubler les Bâlois sur le fil et fêter un nouveau titre attendu depuis 22 ans.

C'est donc une nouvelle fois lors de dernière journée de championnat que tout va se jouer avec l'affrontement des deux premiers du classement. Ce scénario, idéal, s'est déjà produit à 8 reprises lors des 40 dernières années.

En 2006, le FC Zurich avait coiffé le... FC Bâle grâce à un but marqué dans les arrêts de jeu. Tout le monde se souvient d'ailleurs de cette fin de match épique et des scènes de pugilat qui avait suivi la rencontre.

Afin d'éviter tout incident, des mesures spécifiques de sécurité et une interdiction générale de vente d'alcool dans le stade ont été décidées.

Duo de choc pour YB

Côté jeu, pour marquer des buts, les Bernois de l'entraîneur Martin Andermatt comptent notamment sur leur duo offensif de choc, composé d'Hakan Yakin et de Thomas Häberli.

L'ancien homme orchestre de l'équipe nationale et son compère attaquant occupent respectivement les deux premières places du classement des buteurs du championnat, avec 24 et 18 réussites.

Autre atout possible, le rapide Carlos Varela, de retour après deux matches de suspension.

Le FC Bâle, lui, fera avant tout confiance à Marco Streller. Longtemps blessé, le deuxième attaquant de l'équipe de Suisse (derrière Alexander Frei) fait un retour remarqué depuis un peu plus d'un mois. Ses onze buts ont permis au FC Bâle de rester en tête du classement.

Au milieu du terrain, les Bâlois Ivan Ergic, Eduardo et Carlitos risquent fort de prendre le meilleurs sur leurs homologues bernois alors qu'en défense, les deux clubs peuvent compter sur des hommes d'expérience: Daniel Majstorovic et le gardien Franco Costanzo pour les Bâlois et Saif Ghezal et le gardien de but Marco Wölfli pour Young Boys.

Course poursuite et Finalissima

Au début du mois de mars, le club de la capitale comptait encore six points de retard sur son grand rival rhénan, mais les Young Boys ont, petit à petit, réussi à refaire leur retard.

Malgré quelques défaites frustrantes enregistrées à domicile face à des équipes de milieu et de fin de classement telles que Saint-Gall, Lucerne ou Neuchâtel Xamax, les Bernois ont tenu le choc. Grâce notamment à des victoires acquises à l'extérieur contre Sion, GC, ou Zurich.

De son côté, le FC Bâle – vainqueur de la Coupe de Suisse pour la neuvième fois début avril contre Bellinzone - a lui aussi perdu des plumes à plusieurs occasions.

De fait, le championnat suisse de football tient une nouvelle et indécise «Finalissima».

swissinfo, Renat Künzi

Faits

Le classement :

1. Bâle 71 points
2. YB 70
3. Zurich 55
4. GC 51
5. Aarau 46
6. Lucerne 44
7. Sion 43
8. NE Xamax 38
9. Saint-Gall 33
10. Thoune 26

Fin de l'infobox

11 titres partout

Le FC Bâle a remporté ses onze titres de Champion de Suisse en 1953, 1967, 1969, 1970, 1972, 1973, 1977, 1980, 2002, 2004 et 2005.

Les Young Boys de Berne ont fêté leurs onze sacres en 1903, 1909, 1910, 1911, 1920, 1929, 1957, 1958, 1959, 1960 et 1986.

Bâle, Young Boys et Zurich sont d'ores et déjà qualifiés pour les qualifications de la Ligue des Champions et la Coupe de l'UEFA. Thoune est relégué et Saint-Gall disputera un barrage face à l'équipe classée seconde de deuxième division.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×