Navigation

Ohé Ohé, capitaines 'fracassés'

Ce contenu a été publié le 27 juin 2008 - 15:22

Le brassard de capitaine n'a pas vraiment porté chance aux joueurs qui l'ont arboré durant l'Euro:

A l'orée même de la compétition, le Français Vieira et l'Italien Cannavaro se blessent et déclarent forfait, laissant respectivement leur brassard à Thuram (et Henry) et à Buffon (et Del Piero).

Le Suisse Frei (remplacé dans la fonction par Magnin) et le Polonais Zurawski (suppléé par Bak puis Zewlakow), eux, se blessent dès leur premier match, tandis que le Portugais Nuno Gomes sort invariablement en fin de partie et donne son brassard à Cristiano Ronaldo.

Le capitaine est maudit chez les Turcs aussi: Emre Belözöglu se blesse, puis Nihat, laissant le brassard au gardien Rüstü. Le Russe Arshavin, lui, a dû l'abandonner à Semak en raison d'une suspension le privant des deux premiers matches de la Russie.

Quant à Nikopolidis et à Simic, ils l'ont arboré une fois chacun, en guise d'hommage pour leur carrière internationale, achevée sur cet Euro pour le Grec et culminant à 99 sélections pour le Croate.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.