Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ouverture d'un chantier TGV utile à la Suisse

Les trains français à grande vitesse sont déjà familiers aux usagers de plusieurs gares suisses.

(Keystone)

Bâle sera bientôt à trois heures de Paris par le rail, alors que les Français entament lundi un chantier de 140 km entre Mulhouse et Dijon.

La Suisse contribue au projet TGV Rhin-Rhône, qui a mis 16 ans à se concrétiser, avec une enveloppe de 100 millions de francs.

Une cérémonie doit marquer lundi l'ouverture officielle du chantier du TGV Rhin-Rhône sur la commune française de Les Magny, à mi-chemin entre Besançon et Belfort.

«Les travaux de génie civil démarrent cet été sur ce tronçon et dureront environ deux ans. Ils seront suivis de l'équipement ferroviaire de 2009 à 2011», indique Valérie Lépinay, porte-parole du Réseau ferré de France (RFF), chargé de la construction de l'ouvrage.

Schématiquement, le TGV Rhin-Rhône est conçu comme une étoile à trois branches: Dijon-Mulhouse (branche est), Dijon-Paris (branche ouest) et Dijon-Lyon (branche sud).

Les travaux qui débutent concernent la branche est. Soit 140 km entre Villers-les-Pots, à une dizaine de km à l'est de Dijon, et Petit-Croix, en Territoire de Belfort.

Un projet salué à Bâle et ailleurs

Cette nouvelle ligne à 320 km/h mettra Bâle à 3 heures de Paris en 2011, au lieu de 4h55 actuellement. Et Zurich à 3h55 (5h55). Des temps qui pourraient encore être améliorés de 15 minutes si les 30 km séparant Belfort de Mulhouse sont revus.

Mais cette étape a été renvoyée à plus tard pour des raisons budgétaires, selon Thierry Zettel, secrétaire général de l'Association TGV Trans Europe Rhin-Rhône-Méditerranée.

«Nous pressons depuis des années pour que ce projet se réalise, se réjouit Ralph Lewin, ministre bâlois de l'Economie. Le TGV nous ouvre des perspectives vers Paris et vers la Méditerranée.»

C'est plus largement tout le nord-ouest de la Suisse qui va profiter de ces liaisons. Et notamment le Jura, région souvent perçue comme excentrée.

Au-delà de Bâle, c'est toute la Suisse qui se rapproche de Paris, de la Belgique «et même de Londres», va jusqu'à dire Thierry Zettel dans le quotidien «Le Temps».

Gain de temps en 2007 déjà

Avant 2011, la Suisse alémanique bénéficiera en 2007 déjà d'une nouvelle ligne rapide sur Paris avec la mise en service du TGV Est, via Strasbourg (avec des prolongements prévus sur Zurich et l'Allemagne). Résultat: Bâle-Paris en 3h30.

Concrètement, l'intérêt de la ligne Rhin-Rhône est donc de réduire ce trajet d'une demi-heure supplémentaire. Un temps qui devrait passer à 2h20 lorsque les trois branches du projet seront achevées. Avec pour la Suisse romande aussi, des gains de temps importants vers Paris.

Mais cela est musique d'avenir. «Les caisses à moitié vides des collectivités publiques nous ont contraints à la modestie dans l'avancement de ce projet», explique Thierry Zettel.

L'étoile à grande vitesse ne se fera donc qu'en plusieurs étapes et la recherche de financement constituera à chaque fois un défi.

Argent de la poche fédérale

Les travaux qui commenceront cet été sont budgétisés à 2,5 milliards d'euros hors matériel roulant. Dont 100 millions assumés par la Suisse.

La Confédération finance aussi divers raccordements – Vallorbe-Dijon (40 millions), Genève et Bourg-en-Bresse (165 millions) notamment. Le principe d'un raccordement Bienne-Belfort a aussi été relancé.

Après avoir été lancé officiellement en 1990 déjà, et bien qu'inscrit dans les projets prioritaires de l'UE, le TGV Rhin-Rhône entre donc dans sa phase concrète.

swissinfo et les agences

En bref

- Le Parlement suisse a attribué en mars 2005 une enveloppe totale de près de 1,1 milliard de francs pour connecter la Suisse au réseau ferroviaire européen à grande vitesse.

- Le marketing et le service commercial des TGV en Suisse est assuré par Lyria, une société commune des chemins de fer nationaux français (SNCF) et suisses (CFF).

- Les TGV arrivent à Genève, Lausanne, Berne, Zurich et Bâle.

- En juin 2007, une nouvelle ligne Paris-Strasbourg-Mulhouse-Bâle-Zurich sera mise en service avec un gain de temps de plus de deux heures.

- La Suisse est également reliée par lignes ferroviaires à grande vitesse à l'Allemagne (ICE) et à l'Italie (Pendolino).

Fin de l'infobox

Faits

Les Suisses sont les plus gros utilisateurs du train derrière les Japonais, avec 1739 km parcourus en 2004.

Les Chemins de fer fédéraux (CFF) ont transporté 275 millions de passagers en 2005.

Le TGV seul a transporté 100 millions de passagers en France et en Europe l'an dernier.

Fin de l'infobox


Liens

×