Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Paralympics: nouveau défi pour 40 athlètes suisses

Le défilé de la délégation suisse aux Paralympics d'Athènes.

(Keystone)

La flamme olympique n’est pas morte à Athènes. Elle brillera en effet à nouveau dès vendredi et jusqu'au 28 septembre pour les Paralympics.

4000 athlètes de 130 pays participeront aux XIIe Jeux olympiques pour sportifs handicapés de l’histoire. Quarante Suisses sont du voyage.

Le 29 août dernier, les Grecs ont passé le témoin au maire de Pékin. Puis Fotini Papaleonidopoulou, une jeune orpheline de dix ans, a éteint la flamme olympique.

Les XVIII Jeux olympiques d’été avaient vécu. Mais c’était oublier un peu vite qu’Athènes, le berceau même des Jeux, allait vivre, encore une fois, au rythme des compétitions chères au baron Pierre de Coubertin.

4000 athlètes du sport handicap ont en effet rejoint la Cité grecque pour prendre part à 556 compétitions dans 18 disciplines différentes.

15 médailles

40 athlètes suisses sont du rendez-vous. Ces derniers se sont réunis récemment à Tenero, au Tessin, à l’occasion d’un camp d’entraînement ayant avant tout pour but de resserrer les liens entre les divers sélectionnés et d’évaluer les chances de la délégation à croix blanche.

«Selon nos estimations, nous sommes en mesure de remporter 15 médailles», annonce fièrement Hugo Woelfli, président du Swiss Paralympic Comittee et chef de la délégation suisse à Athènes

En comparaison, les Suisses avaient ramené 20 médailles d’Atlanta en 1996 (9 or, 6 argent et 5 de bronze) et 10 médailles de Sydney il y a quatre ans (4 or, 2 argent et 4 de bronze).

Ursina Greuter (athlétisme en fauteuil roulant) ayant cessé la compétition et Lukas Christen (athlétisme ‘standing’) étant blessé, la délégation helvétique à Athènes compte principalement sur Heinz Frei et Franz Nietlispach.

A eux deux, le Soleurrois et l’Argovien (athlétisme en fauteuil roulant et handbike) ont déjà remporté 26 fois l’or paralympic sur différentes distances. Ils seront à nouveau les fers de lance d’une délégation au sein de laquelle 19 athlètes participent pour la première fois à un tel événement.

Malgré une concurrence de plus en plus affûtée, les Suisses devraient briller en athlétisme standing et fauteuil roulant, en cyclisme et éventuellement en natation.

Budget…

Comme ce fut déjà le cas à Sydney, les épreuves se dérouleront dans la plupart des sites qui ont accueilli les athlètes valides. Mais cette fois, des aires d’entraînement spécialement adaptées aux athlètes du sport handicap ont même été conçues.

«Athènes a fait un effort énorme, poursuit Hugo Woelfli. Nous pourrons loger dans le même village que les athlètes valides et nous entraîner sur les mêmes installations. De plus, 60% des sites de compétition sont accessible en chaise roulante.»

La proximité d’Athènes réjouit également le chef de la délégation suisse. Car le budget de l’expédition (270'000 francs suisses) correspond à la moitié de celui d’il y a quatre ans à Sydney (un demi-million).

Ce dernier est assuré pour ¾ par Swiss Olympic et pour ¼ par le Swiss Paralympic Comittee.

Et dopage

Reste la question du dopage également présente dans le sport pour personnes handicapées. En principe, elle ne devrait pas atteindre les proportions enregistrées chez les valides (plus d’une vingtaine d’athlètes dénoncés), mais quelques cas risquent aussi d’être mis à jour durant les Paralympics.

«Ce fléau existe également chez nous, confirme Hugo Woelfli. Mais nous faisons notre possible pour lutter efficacement. Un athlète suisse a d’ailleurs récemment été convaincu de dopage. Bien évidemment, il ne fait pas partie de la délégation qui se rend à Athènes.»

Les autres ont subi plus d’une trentaine de contrôles inopinés, dont une dizaine lors du camp de Tenero, qui se sont tous révélés négatifs.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Les XIIe Jeux Paralympics d’été se déroulent à Athènes du 17 au 28 septembre 2004
4000 athlètes de 130 pays y participeront
40 athlètes suisses (13 femmes et 27 hommes) et deux guides seront présents en Grèce
2000 officiels et 15'000 bénévoles seront également engagés
566 compétitions se dérouleront pour un total de 18 disciplines

Fin de l'infobox

En bref

- L’histoire des JO pour personnes handicapées remonte à 1948, grâce à l’initiative du médecin Ludwig Guttman.

- Mais c’est en 1960 à Rome que les premiers Paralympics officiels ont accueilli 400 athlètes de 23 nations différentes.

- Les premiers Paralympics d’hiver ont, quant à eux, eu lieu en 1967 en Suède.

- A Athènes, et pour la première fois, des infrastructures d’entraînement ont été construites spécialement pour les athlètes.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.