Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pascal Couchepin rencontre Hosni Moubarak

Pascal Couchepin (à gauche) avec Hosni Moubarak.

(Keystone)

Le président de la Confédération est arrivé lundi au terme de son voyage de neuf jours au Maroc et en Egypte, où il a rencontré son homologue Hosni Moubarak.

Le raïs a fait part à Pascal Couchepin de son pessimisme quant à une issue rapide du conflit au Proche-Orient.

«Plus personne ne croit à une solution rapide du conflit», a déclaré Hosni Moubarak, selon Pascal Couchepin. Le président egyptien se référait à la visite de George W. Bush, prévue mercredi au Caire. Selon le raïs, «la situation est plus difficile qu'il y a quelques années».

Les opportunités ouvertes par les accords d'Oslo en 1993) et la rencontre de Camp David en 2000) ont été perdues, a déclaré le président de la Confédération, citant son homologue égyptien, qui ne s'est lui-même pas exprimé devant les médias.

Rôle de la Suisse

L'Egypte contribue à la recherche d'une solution, mais ne peut résoudre les problèmes toute seule, a également déclaré Hosni Moubarak, selon Pascal Couchepin. Berne peut de son côté jouer un rôle en fournissant un espace de dialogue aux parties, a estimé ce dernier.

«Ça n'est pas nous qui pouvons amener le processus. La Suisse est trop modeste par sa taille, son influence et sa force militaire», a cependant affirmé le président de la Confédération.

Président de la Confédération

Elu pour un an parmi les sept membres du gouvernement (Conseil fédéral, exécutif) fédéral, le président ou la présidente de la Confédération est ...

Réalité complexe

Son entretien avec Hosni Moubarak marquait la fin de ce voyage au Maroc et en Egypte, entamé le 6 janvier. Cette tournée a permis au chef du Département fédéral (ministère) de l'intérieur de rencontrer de nombreux ministres, de la santé, de la culture, de la recherche et de la formation, ainsi que le premier ministre marocain Abbas el Fassi.

Le président de la Confédération s'est notamment intéressé aux questions religieuses. «Le monde islamique est très divers, a-t-il constaté. La réalité n'est pas noire et blanche, mais contient beaucoup de gris». Et la Suisse doit «continuer à s'engager pour le dialogue».

En Egypte comme au Maroc, «les autorités sont anxieuses d'éviter les mouvements extrêmes. Mais l'approche est un peu différente, a-t-il relevé. Le Maroc suit plutôt une voie économique et encourage l'égalité homme-femme, alors que l'Egypte craint une déstabilisation des pays de la région».

Droits de l'homme

A la question de l'opportunité de visiter un pays critiqué pour ses violations des droits fondamentaux, Pascal Couchepin a répondu: «Si l'on prend seulement les Etats où les droits humains sont entièrement respectés, le choix est très limité».

«On ne peut pas commencer à choisir les pays en fonction de critères idéologiques. Je doute que Dieu ait confié à la Suisse le soin d'amener la démocratie dans le monde», a-t-il ajouté.

«Mon voyage était avant tout d'ordre politique», a-t-il aussi déclaré, commentant des critiques de la presse sur le caractère et la longueur de sa tournée.

Interrogée par la Radio Suisse Romande, Manon Schick, porte-parole de la section romande d'Amnesty International a vivement regretté cette impasse faite sur les droits de l'homme.

Selon elle, la situation en Egypte est «très dramatique» . Et de citer en vrac une loi antiterroriste qui justifie de fermer des ONG, des tortures systématiques en prison, qui peuvent conduire jusqu'à la mort, des milliers de personnes détenues durant des années sans procès et un état d'urgence qui est maintenu depuis 40 ans.

«Pour ce premier voyage de la présidence de Pascal Couchepin, ce n'est pas un très bon signe», a déclaré Manon Schick pour qui un président de la Confédération en voyage devrait «avoir le courage d'évoquer les sujets qui fâchent».

Autres voyages

D'autres voyages sont prévus durant son année présidentielle, notamment en Slovénie, qui préside l'Union européenne au premier semestre, en France et à l'exposition internationale de Saragosse, en Espagne.

Pascal Couchepin se rendra aussi en Chine à l'occasion des Jeux olympiques, ainsi qu'au Vietnam et aux Philippines.

swissinfo et les agences

Maroc

Le Maroc compte quelque 33 millions d'habitants. Au total, 1050 citoyens suisses y vivaient en 2006, alors que 7031 Marocains résidaient en Suisse.

En 2006, les exportations helvétiques vers le royaume marocain se sont montées à 283,9 millions de francs.

Quant aux importations en provenance du Maroc, elles ont représenté 169 millions de francs.

Fin de l'infobox

Egypte

L'Egypte compte plus de 74 millions d'habitants. La communauté helvétique était constituée de 1300 personnes en 2006, alors que 1870 Egyptiens vivaient en Suisse.

Les exportations helvétiques vers le pays des pyramides ont atteint 418,8 millions de francs en 2006.

Quant aux importations en provenance d'Egypte, elles ont représenté 34 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×