Philippe Senderos, un capitaine courtisé

Philippe Senderos a disputé sa première saison au Servette FC. Keystone Archive

Arsenal, Liverpool, Manchester United, Bayern Munich et des clubs espagnols souhaiteent enrôler Philippe Senderos.

Ce contenu a été publié le 30 novembre 2002 - 15:59

Le défenseur servettien fut le capitaine de l'équipe suisse qui a été sacrée ce printemps championne d'Europe des moins de 17 ans.

Philippe Senderos a disputé sa première véritable saison au sein du Servette FC, où, la plupart du temps, il forme la charnière centrale avec le Brésilien Hilton. Pour combien de temps encore?

Dans ses moments de liberté, il répond aux invitations d'Arsenal, Liverpool ou Manchester United qui l'ont déjà invité à venir découvrir leurs installations et leur équipe. Mardi dernier, quelques heures avant d'affronter le FC Bâle en Ligue des Champions, Alex Ferguson, manager de Manchester United, a même trouvé le temps de rencontrer Philippe Senderos et son père Julian.

Malgré ses qualités de leader, Philippe Senderos (190 cm) cherche à ne pas s'enflammer. «C'est mon père qui se charge de toutes ces affaires. Moi, je me concentre sur le football, sans me prendre la tête avec tout ce que l'on entend», explique-t-il.

Le jeune Servettien ne manque pas d'atouts. Son passeport espagnol hérité de son père Julian lui offre de meilleures perspectives encore dans l'optique d'un transfert.

En décembre, Julian et Philippe Senderos se rendront une fois encore en Angleterre. Une décision devrait tomber après coup. Comme pour Johan Vonlanthen, il n'est pas exclu qu'il puisse terminer ses études à Genève et rester provisoirement à Servette jusqu'en 2004, avant de rejoindre son nouveau club.

swissinfo/Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article