Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Phonak et les organisateurs aux anges

Tyler Hamilton a terminé en beauté en remportant le chrono de Lausanne.

(RTS)

Tour de Romandie: Phonak a rempli son contrat. L’unique équipe cycliste suisse de première division a remporté l’épreuve grâce à l’Américain Tyler Hamilton, déjà vainqueur l’an dernier.

Les organisateurs de la 58e édition de la manifestation sont également satisfaits: les étapes en boucle font l’unanimité.

Cette 58e édition du TDR représentait bel et bien l’heure de vérité pour l’équipe suisse Phonak. Arrivée avec plusieurs vainqueurs potentiels et après un début de saison en demi-teinte, elle se devait de s’imposer. Question de crédibilité.

Cela d’autant plus que l’opposition n’était pas aussi coriace que prévu. Parmi les favoris au podium, voire à la victoire finale, l’Allemand Jörg Jaksche, souffrant d’un coude, n’a pas donné sa pleine mesure.

Son coéquipier italien Ivan Basso, lui, n’est pas encore à son meilleur niveau. Enfin Stefano Garzelli, un autre Italien, semble s’être réservé en vue du Giro (Tour d’Italie) dont il est le favori.

Hamilton offre la victoire à Phonak

Après avoir placé cinq coureurs parmi les neuf premiers lors du prologue du mardi, l’équipe Phonak a durci la course jour après jour. Vendredi, lors de l’étape de Morgins, elle a même réalisé une impressionnante démonstration tactique.

Vainqueur d’étape, le Valaisan Alexandre Moos s’emparait également du maillot jaune. Dimanche à Lausanne, c’est finalement le leader incontesté de l’unique formation cycliste suisse de première division, l’Américain Tyler Hamilton, qui a terminé sur la plus haute marche du podium.

«Je suis venu en Romandie sans pression, a expliqué le grand dominateur de l’épreuve. Mon objectif reste le Tour de France, mais cette seconde victoire consécutive au Tour de Romandie était très importante, car je cours désormais pour une équipe suisse.»

A retenir encore sur le plan sportif la victoire du Suisse Fabian Jeker (36 ans) à Sion. Un peu juste dans le contre-la-montre pour mettre en danger Hamilton, mais royal dans cet exercice.

Le Tour de Romandie a réussi sa mue

Du côté des organisateurs, le sourire est également de mise. Le Tour de Romandie a réussi sa mue avec trois étapes en boucle (Yverdon, Romont, Sion). Modeste, Jean Völlmi, l’architecte du parcours, relève: «Organisateurs locaux, sponsors et public ont témoigné de leur adhésion à la formule».

Du côté du peloton, les coureurs et les directeurs sportifs sont unanimes: «C’est une excellente initiative. Ce système en boucle attire les sponsors. Sans parler d’un nombreux public, en particulier dans le secteur départ/arrivée. Qui plus est, les déplacements sont limités, ce qui n’est pas négligeable.»

Les sponsors affichent, eux aussi, leur satisfaction. «Ce concept est très bien. Le village sis dans l’aire départ/arrivée est plus convivial, la fête plus belle», souligne Diego Salvatore, conseiller en communication de la Banques Cantonale Vaudoise (BCV), sponsor principal de l’épreuve.

«Le confort, l’accueil et la convivialité permettent un meilleur contact avec nos invités», poursuit Diego Salvatore. «Le dynamisme des organisateurs est à relever. Ils apportent une réponse à la question: comment faire pour que perdure le Tour de Romandie».

Une caution globale

Le long du parcours, le public est forcément plus clairsemé. En revanche, le retenir pendant quatre ou cinq heures dans le village est un solide argument de vente auprès des sponsors.

Du côté des organisateurs d’étapes, l’enthousiasme est plus que perceptible. L’appui total des édiles et des commerçants a été facilité. Sans parler de l’adhésion de la population en général. Romont, capitale du district de la Glâne, a par exemple fait un effort particulier dans la décoration des rues, des maisons est des commerces.

«Nous avons tout de suite senti que la Glâne avait besoin d’événements de ce type», explique Daniel Andrey, responsable du sponsoring.

«Nous avons voulu impliquer un maximum de communes dans l’aventure. Elle ne concerne pas seulement Romont, mais toute la région: 17 des 22 communes du district ont vu passer le Tour.»

Déficit annoncé

Mais pour que cela soit possible, les organisateurs d’étapes ont dû puiser dans leur porte-monnaie. «A Sion, nous avons déboursé 78’000 francs, soit un peu plus cher que la moyenne, car l’étape a eu lieu le samedi», relève Jean-Pierre Baehler, président du comité d’organisation.

«Cette somme a été intégralement réglée par la commune. Qui plus est, elle a pris en charge tous les frais des différents services communaux (police, voirie, services industriel etc.).»

Par rapport à l’an passé, les droits d’étapes sont restés stables: 40’000 francs pour une arrivée, plus 10’000 francs pour un départ. En revanche, IMG, la société organisatrice du Tour, annonce un nouveau déficit.

Mais, Yves Mittaz, directeur de l’épreuve, assure que «la saison prochaine, nous serons au calendrier Pro Tour». Une condition sine qua non pour l’avenir de la boucle romande.

swissinfo, Pierre-Henri Bonvin

Faits

Phonak a remporté sa 1re grande compétition depuis sa création en 2000.
Bilan du Tour 2004: 2 victoires d’étape et le maillot jaune.

Fin de l'infobox

En bref

- Vainqueur, l’Américain Tyler Hamilton a rejoint dans l’histoire les Italiens Vittorio Adorni (1965, 1967), Dario Frigo, Gianni Motta (2001, 2002), les Français Jean Forestier (1954, 1957), Louis Rostollan (1960, 1961), les Suisses Ferdy Kubler (1948, 1951), Pascal Richard (1993, 1994) et Tony Rominger (1991, 1995), tous vainqueurs à deux reprises.

- Avec trois succès (1983, 1984, 1987) l’Irlandais Stephan Roche détient le record.

- Classement général: 1. Tyler Hamilton (EU) 15h.45’44’’; 2. Fabian Jeker (CH) à 1’43’’; 3. Leonardo Piepoli (Ita)

- Les vainqueurs d’étape: Bradley McGee (Aus/prologue à Genève, 3,4 km); Jan Svorada (Tch/ Yverdon – Yerdon, 173,8 km); Stefano Garzelli (It/Romont-Romont, 155,8 km); Alexandre Moos (Sui/Romont-Morgins, 143,8); Fabian Jeker (Sui/Sion-Sion, 126,9 km); Tyler Hamilton (contre-la-montre à Lausanne.

- Tour 2005: Prologue à Genève; contre-la-montre à Lausanne. Arrivée en boucle à confirmer: Fleurier et Châtel-Saint-Denis/Les Paccots. Etape de montagne probablement en Valais. Reste à trouver la 3e étape en boucle.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.