Navigation

Skiplink navigation

La Suisse prête à s'engager pour la désescalade

Rien ne va plus entre le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy (à gauche) et le président catalan Carles Puigdemont. Mais ils pourraient peut-être se rapprocher sur les rives suisses de lac Léman (en arrière-fond du photomontage). Bildmontage swissinfo

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) est disposé à mettre sur pied une plateforme de dialogue entre le gouvernement espagnol et les autorités catalanes, a appris la Radio-télévision suisse (RTS) vendredi.

Ce contenu a été publié le 06 octobre 2017 - 13:10
Pietro Bugnon, RTS

Le DFAE a confirmé à la RTS que les autorités suisses sont «en contact avec les deux parties». Il rappelle également qu'il étudie toutes les demandes de médiation qui lui parviennent et qu'il y répond positivement dans la mesure du possible.

Le département de Didier Burkhalter se refuse à tout commentaire supplémentaire sur les discussions en cours.

Le système suisse comme exemple?

Une trop grande transparence pourrait en effet compromettre tout le processus. La Confédération pourrait aussi être accusée de partialité et risquerait de se mettre à dos un des deux camps avec, à la clé, de possibles représailles ou sanctions.

A noter que le système fédéral suisse pourrait servir de modèle pour redéfinir l'autonomie de cette région.



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article