Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Doris Leuthard prête à relever de nouveaux défis

Doris Leuthard ne va pas faire une révolution dans son nouveau ministère. Mais elle a promis samedi à Brigue (Valais), devant l'assemblée des délégués du Parti démocrate-chrétien (PDC / centre-droit), qu'elle empoignerait les problèmes sans les reporter.

Doris Leuthard entre dans son nouveau ministère de l’Energie, des Transports et de l’Environnement et des Communications (DETEC) avec enthousiasme. Elle a relevé les contradictions inévitables entre les exigences des transports, de l'environnement et de l'énergie, mais a dit s'en réjouir.

La ministre ne veut cependant rien précipiter. «Ayez de la patience au cours des trois premiers mois», a-t-elle demandé. Cette première période, elle entend la consacrer entièrement à l'écoute. Les décisions se prendront ensuite.

Le président du parti Christophe Darbellay a profité de l'occasion pour rejeter toute accusation de complot dans le cadre de la nouvelle répartition des sièges sein du gouvernement. Le PDC avait souhaité que le DETEC revienne en main bourgeoise, ce vœu a été exaucé sans complot ni entente secrète, a-t-il lancé à l'intention de Christian Levrat, président du Parti socialiste.

Les délégués du PDC ont par ailleurs adopté les mots d'ordre pour les votations du 28 novembre. L'initiative sur le renvoi des étrangers criminels a été balayée au profit du contre-projet accepté à l'unanimité. L'initiative pour des impôts équitables a connu le même sort.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.